C’est une première victoire judiciaire pour Robert Ménard, qui avait sous-entendu que seul une décision de justice pourrait le faire reculer. Le tribunal administratif (TA) de Montpellier a rejeté vendredi 19 décembre la demande d’un Biterrois et de la Ligue des droits de l’homme (grande sœur de la Libre-Pensée), d’enlever la crèche de Noël installée dans l’hôtel de ville de Béziers.

Dans un jugement de cinq pages, la juge Marianne Hardy a justifié sa décision par défaut d’urgence, « en l’absence de circonstances particulières qui auraient pu résulter, notamment de troubles à l’ordre public ». « Il ne résulte pas de l’instruction, ni des explications apportées à l’audience que la décision d’installer une crèche dans le hall serait de nature à porter atteinte aux principes de laïcité et de neutralité », écrit-elle.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :