Des Catholiques ont à nouveau manifesté devant la mairie de Pampelune contre l’exposition sacrilège, tandis que d’autres récitent le rosaire dans la salle d’exposition.

De plus en plus nombreux, des centaines de catholiques ont manifesté jeudi à Pampelune, face à l’hôtel de ville, en priant et protestant contre l’exposition blasphématoire dans laquelle se trouve une “œuvre” d’Abel Azcona profanant des hosties consacrées.

Pendant la manifestation, les slogans et discours des catholiques ont alternés avec des prières publiques, car « l’exposition est une provocation et nous avons dit que s’ils voulaient des réactions, ils allaient en avoir. Mais une réaction «chrétienne », sans violence, mais ferme “. Ces rassemblements ressemblent fortement à ceux organisés en France par Civitas devant les lieux de blasphèmes.

Les manifestants ont demandé la fermeture immédiate de l’exposition qu’ils ont qualifiée d’ «inapproprié, indécente, sacrilège, irrespectueuse et laide» et qui “offense des milliers de Navarrans“. Ils ont également répondu à “l’artiste”, Abel Azcona, qui se prétend menacé : “De nous, vous ne devez avoir aucune crainte. Nous prions pour votre conversion“.

Des manifestants sont aussi entrés dans la salle de l’exposition où sont affichées les photos des profanations de «l’artiste». Là, ils ont continué à prier. Cette prière a apporté le commentaire suivant d’Azcona, tweeté : “A chaque étape, ils me font pleurer de rire“. Abel Azcona persiste dans son antichristianisme, et se félicite de sa «performance».

Une nouvelle manifestation est prévue mardi 1er décembre, à 18 h, devant le centre d’exposition, où un chapelet sera récité.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :