Si la loi de programmation militaire met l’armée française à la diète, il semble bien que la police ne soit pas mieux lotie.

Dans un courrier électronique envoyé il y a une quinzaine de jours à ses fonctionnaires de police, l’administration du ministère de l’Intérieur indique la procédure à suivre lorsque la carte d’essence – qui sert à faire le plein du véhicule de service –  n’a pas été créditée, ce qui arriverait de plus en plus régulièrement.

L’administration propose en premier recours d’exiger du pompiste de faire le plein malgré que le policier n’a pas de quoi le payer, en usant de la technique du « forçage » !

Si le pompiste est récalcitrant et que le policier n’est pas prêt à aller jusqu’à lui mettre son arme sous le nez comme un vulgaire gangster, l’administration conseille au policier de payer de sa poche ! « Vous règlerez le montant de la transaction. En cas de règlement par vos soins, à votre retour au service, faites un rapport demandant le remboursement et relatant succinctement les faits. »

L’administration de Manuel Valls précise : « Pour toute demande de remboursement avant le 1er décembre, celui-ci s’effectuera dans les jours suivants. Après le 1er décembre, les remboursements interviendront en février 2014. »

Voilà qui va motiver les fonctionnaires de police !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :