margaret-sanger13

L’affaire de la vente d’organes de fœtus par Planned Parenthood, le planning familial américain, a eu une conséquence inattendue. Il existe à Washington une “Galerie Nationale des portraits”, sorte de musée sensé honorer les personnages importants de l’histoire de la Nation. Ses choix sont aussi contestables que ceux de notre Panthéon dans lequel Hollande a récemment fait entrer Jean Zay qui disait vouloir déféquer sur le drapeau français.

Un groupe de deux douzaines de pasteurs noirs, avec l’appui de la nièce de Martin Luther King, s’est présenté à la galerie pour demander que soit retirée une sculpture en bronze de Margaret Sanger intitulée La lutte pour la Justice. Cette personne a deux particularités : elle était la fondatrice du planning familial international ; mais aussi elle prônait une philosophie profondément eugéniste. Son grand penseur était un auteur américain du nom de Madison Grant, auteur entre autres d’un ouvrage appelé Le Passage de la Grande Race ou la base raciale de l’Histoire européenne. Mort en 1936, il était imbu des théories de Hitler et de Mein Kampf.

margaret-sanger11

Sanger reprend les thèses de Grant notamment dans ses ouvrages intitulés Pivot of Civilization et le Negro Project . Elle y qualifie les Afro-américains de “mauvaises herbes humaines“, “procréateurs imprudents” , “engendrant des êtres humains qui n’auraient jamais dû naître“. Elle prônait une stérilisation généralisée et l’avortement forcé des Noirs. Son langage vis-à-vis des handicapés était de la même farine. En réalité peu de gens savent qu’elle était profondément raciste et avait lancé le programme de la contraception et d’avortement pour éliminer cette classe de population. Bien sûr ses successeurs ont su habilement occulter cet aspect de son œuvre.

Les liens de Margaret Sanger avec le Ku Klux Klan sont connus. Il est facile de trouver sur Internet des photos la représentant haranguant les membres de cette confrérie raciste qui exerçait ses “talents” au détriment du peuple noir. Cette femme avait créé le planning principalement pour faire les faire avorter. A ce sujet le Dr King qui dirigeait la délégation des Noirs au musée des portraits déclara: “Actuellement presque la moitié de nos bébés sont tués dans le sein maternel …dans certaines parties de l’Amérique il y en a plus qui sont tués par l’avortement que ceux qui naissent“. Mais le docteur a été plus loin en demandant que les Américains reconnaissent le dommage effectué aux dépens de la population noire : “L’Amérique doit s’excuser”.

La quasi-totalité de ce groupe de pasteurs de race noire, étaient des gens de qualité, en général présidents d’associations ou de fondations nationales, anciens ambassadeurs et même un évêque. Une liste réellement impressionnante. Or nonobstant ce fait, la direction de la galerie afficha une fin de non-recevoir en arguant que la célébrité ne se mesurait pas à l’aune de la valeur morale.

Mais l’affaire n’est pas terminée. Ces personnalités ont décidé de faire appel à Ted Cruz, sénateur du Texas. D’origine latino-américaine, il est aussi le vice-président du Parti Républicain au sein de cette assemblée et le plus jeune sénateur. Très opposé à l’avortement, il apparaît de fait comme pouvant peser dans le débat. D’autant que le groupe des notables menace de faire basculer le vote des Noirs habituellement favorable aux Démocrates en faveur des Républicains.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :