expo-papesses-MPI

Nous vous avons parlé ici de l’exposition « Les Papesses » organisée au Palais des Papes d’Avignon par la Collection Lambert qui renoue ainsi avec l’antichristianisme.

Au-delà de cet antichristianisme, un autre aspect de cette exposition intéressera les contribuables : cette exposition devrait se solder par un déficit de 500.000 euros ! La société d’économie mixte Avignon Tourisme, gestionnaire du Palais des papes, et la Collection Lambert ont coproduit cette exposition et, par convention, devront assumer chacune pour moitié les pertes d’exploitation. « Ce qui signifie que d’une manière ou d’une autre, la Ville d’Avignon, collectivité de tutelle d’Avignon tourisme, et grosse pourvoyeuse de subventions à la Collection Lambert devra mettre la main à la poche… », écrit le journal La Provence.

Michel Galvan, directeur des affaires culturelles de la Ville d’Avignon, annonce un budget de 1,15 million d’euros pour cette exposition. Le journal La Provence a calculé « qu’avec une fréquentation prévisible d’environ 40 000 visiteurs à 15€ l’entrée, on obtient 600 000€ ». Et ce ne sont pas les ventes des catalogues qui vont aider à combler le déficit.

Lors de la réunion du conseil d’administration de la Collection Lambert qui s’est tenue à la mi-octobre, il fut également question de l’extension de la Collection Lambert à l’hôtel particulier de Montfaucon qui accueillait jusqu’à cet été l’école d’art. Un projet approuvé directement par François Hollande en contrepartie de la donation à l’Etat par Yvon Lambert de sa collection d’art contemporain. Il reste à préciser que ce réaménagement et la construction d’une nouvelle école d’art que cela entraîne ont un coût estimé à 22 millions d’euros ! L’Etat a prévu d’y participer pour 8 millions. La Ville d’Avignon y va de 7,3 millions. Le compte n’y est donc pas, loin de là.

Décidément, « l’art contemporain » coûte fort cher aux contribuables ! Et les cadeaux d’Yvon Lambert se révèlent plutôt empoisonnés !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :