Le journal « C news », a donné quelques indications sur le tueur afghan (il a tué un jeune savoyard de 19 ans et blessé 8 autres personnes dont 3 grièvement, le 31/8/2019 à Villeurbanne, dans l’après-midi).

Un témoin a déclaré que l’assassin, âgé d’environ 30 ans, a dit une phrase à connotation religieuse (était-ce la formule utilisée habituellement par les terroristes islamistes, ce n’est pas précisé). Par ailleurs, ceux qui l’ont maîtrisé ont indiqué que l’assassin a dit notamment, pour « expliquer » son geste « Ils ne lisent pas le coran ».

L’assassin ne bénéficiait pas du droit d’asile, mais bénéficiait d’une protection subsidiaire. Il était connu… sous trois identités différentes.

Au vu des éléments déjà connus, on peut mieux définir son geste.

1) S’agit-il d’un acte terroriste?

La définition d’un acte terroriste est qu’il s’agit d’un acte dont le but ou l’effet est de semer la terreur.

Or, est-ce que le fait d’agresser avec un couteau ayant une lame longue et une broche de cuisine toutes les personnes qu’on rencontre sur son chemin occasionne de la terreur? Selon les témoignages recueillis par ce journal ou rapportés par d’autres journaux, cela ne fait aucun doute. Une fois qu’ils se sont rendu compte de ce qui se passait, ceux qui ne se sont pas sentis en état de maîtriser l’assassin, notamment parce qu’ils étaient seuls, fuyaient de partout. Il y a eu de la terreur, et celle-ci était objective car cet Afghan avait moyen de tuer et il y est malheureusement arriver. Par ailleurs, c’est parce qu’un jeune homme de 19 ans a tenté de l’arrêter qu’il a reçu plusieurs coups de couteau, même après qu’il soit tombé à terre, coups de couteau qui ont fini par le tuer. L’acte était donc terroriste.

2) S’agit t’il d’un acte islamiste?

Si on entend par là qu’il a été commandité par un groupe terroriste islamiste, rien ne permet de l’affirmer actuellement.

Mais si on entend par là que l’assassin avait des motivations islamistes pour tuer ou blesser les passants qu’il rencontrait sur son chemin, la réponse est oui car la phrase « Ils ne lisent pas le coran » est sans aucune ambiguité quant aux motivations de cet Afghan.

Une fois de plus, un procureur a rejeté d’emblée et de manière abusive la qualification islamiste pour cet acte. Le fait que cette personne soit déséquilibrée ne change rien au problème car on peut être à la fois terroriste et déséquilibré. D’ailleurs, tout acte terroriste visant de simples particuliers (sans but militaire, donc) montre un déséquilibre mental important.

 

G. Paume

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :