Même si le blanc reste la couleur prédominante des jeunes filles présentes, au prochain grand bal des débutantes, événement mondain qui se déroule à Vienne depuis 1935, ce sont les couleurs de l’arc-en-ciel du lobby Lgbt qui y seront à l’honneur. Pour la première fois un « couple » de femmes pourra y participer. Il s’agit de Sophie Grau et Iris Klopfer et elles se définissent non comme un duo lesbien mais comme un couple queer, c’est-à-dire étrange.

Le but de leur présence expliquent-elles :

« lancer un signal d’égalité des chances pour les couples de même sexe dans une manifestation traditionnellement conservatrice. »

Iris d’ajouter :

« Pour moi, c’est très simple [d’y participer] parce que je me sens femme à 100 %, mais avec notre présence je veux appuyer Sophie dans son souhait de rompre les canons sexuels. »

Maria Grossbauer, la marraine du grand bal, a retenu « absolument juste d’accueillir le couple de femmes qui respectent le critère principal : celui de savoir danser le  Dreiviertel Walser ». Mais un autre critère est essentiel pour être admis au bal, les femmes doivent porter une robe longue blanche et les hommes le frac. Et ainsi, le 20 février prochain, Iris sera habillée de blanc et coiffée de la tiare et Sophie du frac avec les manchettes.

L’assaut de la révolution arc-en-ciel aux valeurs traditionnelles et naturelles passent aussi par une valse !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Sandrine says:

    Tout ça pour faire parler d’elles. Des égocentriques imbues d’elles-mêmes.

  2. FRANCOIS JACQUEL says:

    Je croyais que la tiare désignait la triple couronne pontificale, qui n’est hélas plus portée aujourd’hui, et que les jolies coiffures de ces dames s’appelaient des diadèmes. Cela dit, depuis fort longtemps, 2 femmes dansant ensemble dans une soirée, fût-elle très mondaine, ne choquent personne. Il est rarissime, en revanche, de voir 2 hommes faire la même chose. Mais il est insupportable que l’une des deux se travestisse en homme pour faire de l’entrisme dans une soirée aussi protocolaire.

  3. Plutôt que débutantes, ces deux là ressemblent à des carnes sur le retour….