Les iconoclastes s’en prennent à notre vin !

Haussmann Famille, un gros négociant bordelais, lance le « Rouge sucette cola », un mélange de vin rouge, d’eau et de sucre aromatisé au Coca. Cette étonnante mixture était mise en vedette au dernier Vinexpo, le grand salon international des vins organisé chaque été à Bordeaux.

Il s’agit d’une mode déjà entamée il y a trois ans avec le rosé pamplemousse dont le succès commercial avait encouragé quelques producteurs à parfumer leurs vins à la pêche, aux fruits de la passion, à la fraise, à la mirabelle, à la cerise griotte, à la figue, à la framboise, au pain d’épices, au spéculoos et maintenant au coca. 40 millions de bouteilles de rouge, blanc ou rosé ainsi mélangés devraient se vendre cette année selon les prévisions des spécialistes du secteur.

Une bonne affaire commerciale, à tel point que les supermarchés Leclerc, Casino et Carrefour ont lancé leurs propres « boissons aromatisées à base de vin ». Et un viticulteur de Monbazillac commercialise un Bergerac AOP au parfum chocolat blanc ou pétale de rose sans ajout d’eau.

Tout cela est bien sûr à mettre en lien avec l’essor de la génération soda rétive à toute boisson non sucrée.

Continuons dans la description de tout ce qui nous éloigne des vrais produits du terroir en signalant que la France se situe désormais parmi les douze pays qui comptent le plus de Mc Do par habitant avec 1 Mc Do pour 52.523 habitants.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :