Lengadoc Info signale qu’à Perpignan, l’acte 37 des Gilets Jaunes a été marqué par la dégradation de la permanence parlementaire du député de La République En Marche Romain Grau.

L’appel national à manifester ce samedi à Perpignan pour l’acte 37 a rassemblé plusieurs centaines de Gilets Jaunes dans les rues de la ville catalane. Parmi les manifestants, une vingtaine de black blocks ont profité du cortège pour commettre des dégradations.
Après le départ de la manifestation vers 11h, le cortège s’est dirigé vers le centre-ville, avant d’être stoppé une première fois par les forces de l’ordre. Au bout d’une heure, les manifestants sont passés devant la permanence parlementaire du député et candidat LREM pour les municipales à Perpignan, Romain Grau. Les vitrines ont alors été totalement détruites et un début d’incendie a même eu lieu à l’intérieur de la permanence (un street medic interviendra avec un extincteur pour stopper le départ de feu).
Selon France Bleu Roussillon, Romain Grau était présent à sa permanence mais il se serait caché dans une autre pièce « pour ne pas être vu ».

Un local de Gilets Jaunes détruit à Carcassonne
L’attaque de la permanence intervient quelques heures après que le local du groupe de Gilets Jaunes « Carcassonne en colère » a été totalement détruit par un incendie.
C’est vers cinq heures ce matin que le local, situé sur le rond-point du lycée Charlemagne, a été victime des flammes. Un incendie qui soulève de nombreuses questions puisqu’il s’est déroulé à un moment où les occupants n’étaient pas là et que selon ces derniers il n’y avait aucun appareil électrique branché. La piste criminelle, bien qu’elle ne soit pas démontrée pour le moment, reste fort probable.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :