Lengadoc Info signale qu’à Perpignan, l’acte 37 des Gilets Jaunes a été marqué par la dégradation de la permanence parlementaire du député de La République En Marche Romain Grau.

L’appel national à manifester ce samedi à Perpignan pour l’acte 37 a rassemblé plusieurs centaines de Gilets Jaunes dans les rues de la ville catalane. Parmi les manifestants, une vingtaine de black blocks ont profité du cortège pour commettre des dégradations.
Après le départ de la manifestation vers 11h, le cortège s’est dirigé vers le centre-ville, avant d’être stoppé une première fois par les forces de l’ordre. Au bout d’une heure, les manifestants sont passés devant la permanence parlementaire du député et candidat LREM pour les municipales à Perpignan, Romain Grau. Les vitrines ont alors été totalement détruites et un début d’incendie a même eu lieu à l’intérieur de la permanence (un street medic interviendra avec un extincteur pour stopper le départ de feu).
Selon France Bleu Roussillon, Romain Grau était présent à sa permanence mais il se serait caché dans une autre pièce « pour ne pas être vu ».

Un local de Gilets Jaunes détruit à Carcassonne
L’attaque de la permanence intervient quelques heures après que le local du groupe de Gilets Jaunes « Carcassonne en colère » a été totalement détruit par un incendie.
C’est vers cinq heures ce matin que le local, situé sur le rond-point du lycée Charlemagne, a été victime des flammes. Un incendie qui soulève de nombreuses questions puisqu’il s’est déroulé à un moment où les occupants n’étaient pas là et que selon ces derniers il n’y avait aucun appareil électrique branché. La piste criminelle, bien qu’elle ne soit pas démontrée pour le moment, reste fort probable.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Bizarre, ce député a dénoncé les gilets jaunes et porté plainte contre eux. Sur les photos, il n’y a pourtant que des black-blocks… Daltonien le mec ? ou menteur ?

  2. de quoi se mele le street medic ? gacheur de fete…

  3. Etienne says:

    Depuis l’origine, les black blocks sont utilisés par le pouvoir et ses sbires pour discréditer les Gilets jaunes aux yeux de la population et protéger un système politique auto-proclamé démocratique.

  4. LANKOU DU says:

    INFOS : fusillade hier soir dans le Var , plusieurs morts règlement de compte entre bandits ?

    macron ,n’est-il pas en vacances dans ce coin ?
    Je n’ai pas débouché mon champ !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !