fisc_sfr

Bercy pointe du doigt des opérations d’optimisation fiscale qui ont eu lieu en 2011.

Vivendi avait fusionné en décembre de cette année ses 2 filiales SFR et Vivendi Telecom International (VTI).

VTI détenue entièrement par Vivendi, détenait les investissements du groupe dans les télécoms hors de France (Pologne, Espagne, Kenya…), qui ont tous été vendus les uns après les autres.

VTI  perdait de l’argent, et disposait donc d’importants déficits fiscaux (452 millions €).

La fusion des deux entités a permis d’imputer les pertes de VTI sur les bénéfices de SFR .

Au total, la réduction d’impôt engendrée se chiffrerait à 163,2 millions €.

Vivendi rachète la participation de 44% de SFR détenue par Vodafone et détient alors 100% de SFR.

Vivendi a dépassé le seuil de détention de 95% dans SFR, ce qui les autorise à payer leur impôt ensemble.

C’est cette intégration que le fisc conteste.

Recettes nettes du budget général en 2014, d’Impôt sur le revenu = 75,3 milliards €, 1,37 milliard € c’est 1.85% de cet impôt.

Impôt sur le revenu en « moyenne » 2320,40 € pour les Français, c’est l’équivalent que versent 3.5 millions de français.

50% des français n’en payent pas.

Impôt sur les sociétés en 2014 = 55,9  milliard €; et 1,37 M€ c’est 2.45% de cet impôt.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :