niqab-en-Europe

Un fait divers a retenu l’attention de la presse belge. Il se déroule à Nivelles, dans le Brabant wallon, et concerne une femme quinquagénaire, Liliane qui se rend en visite en prison, chaque semaine, pour voir son fils, détenu à la prison nivelloise. 

« Je fais toujours attention à ce que je mets. C’est une prison d’hommes, avec une salle de visite remplie d’hommes. Je ne veux pas attiser les regards. Si j’y vais, je suis en pantalon et sans décolleté », précise Liliane. 

Mais lors de la canicule, cette mère de famille s’est présentée à la prison avec une robe « longue, vraiment très longue », « sans décolleté, mais avec des bretelles. Mes épaules étaient donc découvertes ». 

Mais l’islamisation des prisons a entraîné une surprise pour Liliane qui a été abordée par une gardienne qui lui a signifié qu’elle ne devait plus se présenter ainsi.

« Elle s’est justifiée en me disant que d’autres femmes de détenus ne voulaient pas voir une femme aux bras dénudés dans la salle de visite, a fortiori en période de ramadan », explique Liliane. « La gardienne a ajouté qu’il vaudrait mieux que je le fasse, parce que mon fils pourrait en subir les représailles.» 

« Je me sentais violée dans mon intimité, traitée comme une fille de rue (…) J’en veux à ceux qui dirigent et qui imposent ce genre de règlement. Je ne comprends qu’on fasse une règle absolue applicable à tout le monde pour ne pas choquer une minorité ».

Christian LASSALE

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

29 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :