Crack, violences, prostitution, élus aux abonnés absents… deux Parisiens racontent le calvaire des riverains de la porte d’Aubervilliers.

Et les Parisiens ont quand même voté à 31% pour Hidalgo !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. a veauté ,,,et re veauteront ,,,”Dieu se rit ,,,,”,,plus prosaiquement j me marre ,,,BFPLG ,,,mdr ,,vecu 60ans a pouris ,,en ai 68 ,coursier 40 ans c est dire,,, comme audiard le met dans la bouche des bons ,,,,,,,Je connais les alienes de pouris ,,,

  2. Gabriel Zallas says:

    Les riverains auraient dû essayer un bon litre de pétrole (ça brule mais n’explose pas comme l’essence), les pompiers seraient intervenus assez rapidement, puis la police, puis la fourrière pour évacuer l’épave. Pourquoi s’emm… si la mairie s’en fout !! Pas vu pas prit on n’a rien vu !!