On possède un suivi statistique des cas et décès pour les grands pays touchés par l’épidémie de Covid-19. Il est ainsi possible d’en faire une analyse provisoire.

Chine

Grâce à des mesures drastiques, la Chine a réussi à maîtriser l’épidémie. Au final, il n’y a que 3248 décès officiellement, même si on peut éventuellement suspecter que le chiffre est plus ou moins sous-évalué. Il n’y a plus de nouveau malade.

Une incertitude concerne la fin du confinement, car cela peut entrainer un redémarrage sporadique de l’épidémie.

Corée du sud

La Corée du sud a réussi à juguler l’épidémie, malgré un démarrage fulgurant et l’absence de confinement. Le pays a misé massivement sur la détection des malades. La population a sensiblement la taille de la France et à ce jour ne déplore que 94 décès, ce qui est dérisoire.

Comme d’autres pays asiatiques (Taiwan, Singapour, Hong Kong, Japon), la Corée du sud a réussi à juguler l’épidémie sans confiner la population et sans torpiller son économie. C’est donc évidemment un modèle à suivre et à étudier.

Italie

L’Italie est passée au confinement le 11 mars.

Globalement, la situation en Italie semble s’améliorer et l’épidémie semble décélérer. Selon toute vraisemblance, si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de morts devrait passer par un pic vers fin mars 2020 avec une mortalité d’environ 10 000 morts par jour. Le nombre total de décès devrait donc avoisiner les 20 000.

France

La France est passée au confinement le 17 mars.

Dans l’état actuel des choses, l’épidémie ne ralentit pas. On ne voit pas encore l’effet des mesures prises. Pour l’instant, le nombre de décès par jour continue d’augmenter de 30-40% chaque jour.

D’autre part, il faudra s’interroger un jour sur l’absence totale de préparation en terme de masques et de tests.

Le spécialiste mondial, le Dr Raoult de Marseille, a créé un test depuis le 29 janvier 2020. Il a été interviouvé à plusieurs reprises par la télévision chinoise. Il fait partie des gens qui ont conseillé aux Chinois la fameuse chloroquine, médicament peu cher, bien connu et utilisé contre le paludisme. La télévision chinoise CGTN en parlait déjà le 10 février 2020, indiquant que Wuhan faisait des tests.

Il est hallucinant de voir l’anarchie actuelle, alors que tout est connu depuis presque deux mois…

Pour l’instant, il est impossible de dire quand l’épidémie connaîtra un pic en France et donc aussi de chiffrer le nombre de décès à la fin. Il est possible que le nombre de décès en France va rattraper puis dépasser celui de l’Italie vers fin mars.

Autres pays

La situation en Espagne semble très délicate avec un début d’épidémie très vertical. Cela semble également être le cas aux USA.

L’épidémie commence à peine en Allemagne, il est impossible de faire des pronostics. Le nombre de cas est élevé en rapport au nombre de décès, ce qui semble indiquer que l’Allemagne applique plutôt une stratégie coréenne visant à détecter le plus possible, le contraire de ce que fait la France.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

4 commentaires

  1. inerviouvé on a évité de peu la pièce dans le cochon.

  2. Catholique et Français says:

    La mortalité en Italie à 10000 par jour…!?

  3. Alain says:

    Vous écrivez : ” Pour l’instant, le nombre de décès par jour continue d’augmenter de 30-40% chaque jour.”
    D’où tenez-vous ces chiffres ?
    D’après https://www.worldometers.info/coronavirus, il y a eu en France :
    – le 18 mars : 89 morts
    – le 19 mars : 108 morts
    – le 20 mars : 78 morts

  4. Et oui avec un total de 20 000 ce qui fait deux jours. Elle et courte et violenté la pandémie: 2 jours
    Article alarmiste, données italiennes fantaisistes, ils comptent tous les décès y compris accidents de la route, avortements, euthanasie, suicides dans les coronavirus. Il faut bien être premier quelque part.