Le Professeur Didier Raoult, et derrière lui tout l’IHU Marseille, n’ont eu de cesse de répéter qu’un traitement associant hydroxychloroquine et azithromycine pouvait guérir une grande partie des malades du coronavirus. Et ce à très peu de frais. Jusqu’ici, le gouvernement français faisait la sourde oreille.

Ce dimanche 22 mars, l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille a donc fait savoir par voie de communiqué avoir pris la décision pour tous les malades fébriles venant en consultation de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 et pour tous les patients infectés de proposer dès le diagnostic un traitement par l’association hydroxychloroquine et azithromycine.

Le Professeur Didier Raoult et ses collègues de l’IHU Marseille ont réussi ainsi à forcer en quelques heures le gouvernement à sortir de sa léthargie.

En fin d’après-midi de ce dimanche 22 mars 2020, le ministre Olivier Véran signalait sur Twitter : “J’ai autorisé plusieurs essais cliniques en France dont un essai chloroquine pour plusieurs centaines de malades hospitalisés.”

Il était temps !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup