Depuis un jour, on n’entend plus que parler de l’affaire Leonarda, cette lycéenne expulsée avec sa famille. Ce matin,nos lycéens ont manifesté et même bloqué quelques lycées à Paris.  C’est la gauche scolaire qui se réveille. On peut se demander qui les manipule. Ont-ils vraiment réfléchi à ce que ça impliquait ? Il est tellement facile de demander à ses parents de payer à travers les impôts car c’est bien de cela dont il s’agit. Le père de Leonarda ne vivait que d’aides et n’avait pas vraiment cherché de travail. Au final, ce n’est même pas tout car non seulement il a menti sur sa nationalité mais encore il est violent avec sa femme et ses filles. C’est pas non plus le meilleur exemple pour s’opposer à une expulsion. Si on demandait à ces lycéens de se charger de la famille et pour cela de renoncer à leur argent de poche,ils verraient ce que cela veut dire financer  tous ces réfugiés. En revanche, le gouvernement a fiscalisé les heures supplémentaires, rajouté des taxes ou bien baisser le quotient familial et je ne les ai jamais vus manifester pour défendre le pouvoir d’achat de leurs parents. Ils sont silencieux et on ne les voit pas manifester. Il suffit qu’on leur sorte une affaire bien médiatique pour qu’ils réclament le retour d’une famille que leurs parents devront prendre à leur charge. Demain, quand ils auront un salaire et une feuille d’impôts à remplir, ils changeront peut-être de musique !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :