Olivier_BesancenotLe Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d’Olivier Besancenot a pris position dans un communiqué pour le port des vêtements islamistes à savoir la burka et le burkini. Une telle prise de position n’a en effet rien de surprenant, le communisme étant de façon habituelle le complice de toutes les idéologies meurtrières et terroristes : le communisme, il est bon de le rappeler, est responsable de plus de 100 millions de morts à travers le monde à travers de très nombreux pays.

Ce qui est plus intéressant, ce sont les arguments donnés par le NPA : 

Le NPA dénonce l’instrumentalisation des droits des femmes et défend le droit des femmes à disposer librement de leur corps contre tous ceux qui veulent les forcer à se couvrir ou à se découvrir.

On attendrait donc du NPA qu’il rappelle le droit des prêtres et des religieux catholiques de porter leur habit et donc couvrir dignement leur corps, sans qu’il soient pour autant vilipendés comme “extrémistes” par ce même parti. On aimerait aussi que ce parti friand de l’internationale socialiste aille voir ses siamois idéologiques sanguinaires du Vietnam ou de Corée du Nord – par exemple – pour demander, à défaut de mieux, un peu de liberté religieuse pour les chrétiens qui y sont impitoyablement persécutés.

Faut-il rappeler aussi au NPA que c’est depuis la prise de pouvoir par les communistes au début du XXème siècle que l’habit religieux fut interdit au Mexique ?

Le NPA prend donc la défense des islamistes qui portent ces vêtements que sont la burka et le burkini. Peut-être faut-il voir dans cette mansuétude envers l’Islam de la part d’un parti communiste une composante commune qu’est la haine violente du christianisme ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

54 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :