On a beaucoup glosé sur les conférences de Nicolas Sarkozy payées 150.000 euros par conférence. Mais les champions dans le domaine sont les Américains.

Bill Clinton a dépassé toutes les limites en novembre 2011 avec un discours à Hong Kong payé 750.000 dollars par la compagnie de télécoms Ericsson. Son épouse Hillary Clinton a réussi la prouesse, sans avoir été présidente des Etats-Unis, d’être sollicitée pour 470 conférences payées en moyenne 189.000 dollars la conférence.

C’est maintenant au tour de Barack Obama de s’enrichir de façon démesurée avec quelques discours grassement rémunérés. Lundi, à New York, son intervention sur les soins de santé lui rapportera la bagatelle de 400.000 dollars  payés par la banque d’investissement Cantor Fitzgerald. Pour deux heures de prestation, “questions-time” compris. En août 2017, il avait déjà obtenu la même somme de la banque Northern Trust.

Précisons qu’en tant qu’ex-présidents des Etats-Unis, Bill Clinton et Barack Obama perçoivent chacun une retraite annuelle de 200.000 dollars, plus quelques avantages tels un bureau, des assistants et une protection rapprochée jusqu’à la fin de leur vie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille


%d blogueurs aiment cette page :