En ces temps de folie de genre et de révolution anthropocentrique, la vie n’a plus droit à la vie…

Le parlement de l’État de New-York avec sa majorité « Démocrate » a approuvé, le mardi 22 janvier 2019 jour anniversaire de la fatidique sentence Roe contre Wade qui libéralisa l’avortement sur tout le territoire des États-Unis, une loi qui dénature les notions d’« homicide » et de « personne » et qui permet d’avorter jusqu’au 9e mois de grossesse, même en l’absence d’un médecin.

Cette énième et nouvelle ouverture à la culture de mort a été votée avec 38 voix contre 24. Le Reproductive Health Act (RHA) voté par les démocrates, fortement voulu par le gouverneur Andrew Cuomo (qui a apposé sa signature le jour même) et par son sponsor Hillary Clinton, modifie après 13 années de tentatives infructueuses la très radicale législation de l’État de New-York puisque la suppression de l’enfant à naître est déjà permise jusqu’à la 24e semaine.

Le RHA définit « la santé reproductive inclusive » (expression qui pour les promoteurs de l’extension de la loi inclut la contraception et l’avortement) « un élément fondamental » pour la « santé, l’intimité et l’égalité » de chaque individu. Après avoir affirmé « le droit » à la stérilisation, le texte du RHA poursuit dans un crescendo mortel avalisant l’indifférence morale entre deux choix :

« Chaque individu (le texte ne parle pas de ‘femme’, soumission à l’idéologie transsexualiste oblige) qui reste enceinte a le droit fondamental de choisir si continuer sa grossesse, faire naître l’enfant ou avorter. »

L’État, continue la loi ne peut « nier ou interférer avec l’exercice des droits » mentionnés plus haut. Cette disposition signe la fin future de l’objection de conscience des médecins et infirmières. Un quelconque agent sanitaire, précise la loi, pourra, après une évaluation « en toute bonne foi », pratiquer un avortement même après la 24e semaine de grossesse dans le cas où il retient que l’enfant n’a pas rejoint la capacité de vivre de façon autonome en-dehors du sein maternel ou dans le cas d’un danger pour « la vie ou la santé » de la femme, ce qui inclut les plus diverses motivations psychologiques. Toutes ces dispositions permettent donc l’obtention d’un avortement jusqu’aux instants précédents l’accouchement.

Les conséquences directes de cette loi sont la modification de nombreuses normes de droit pénal. En tout premier la redéfinition de « l’homicide » et de « la personne ». Dans le RHA on lit que « l’homicide signifie une conduite qui provoque la mort d’une personne » mais cette dernière parole n’inclut pas cependant l’enfant à naître. Même la norme qui incluait parmi les personnes les enfants conçus depuis au moins 24 semaines n’a pas été maintenue !

« Personne, continue le texte de loi, quand on se réfère à une victime d’homicide signifie un être humain qui est né et est vivant ».

Les enfants dans le ventre de leur mère sont donc considérés comme des non-être sans vie, des choses matérielles dont on peut se débarrasser comme d’une vieille chaussette !

C’est là toute la brutale logique de l’avortement : niant la vérité biologique d’une personne humaine dès les premiers instants de la conception, les militants de la culture de mort en arrivent à nier l’existence pure et simple de l’enfant dans le ventre de sa mère jusqu’à sa naissance…

Lorsque la loi est passée, une voix dans la salle a crié :

« Que Dieu Tout-Puissant ait pitié de cet État ! »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

25 commentaires

  1. Arthur Gohin says:

    La descente aux enfers continue… Lucifer devient de plus en plus le prince de ce monde, les hommes lui remettent le pouvoir de règner sur la terrre.

  2. Un pas de plus dans l’abomination. Jusqu’où va-t-on aller ?

  3. Alexandre Sanguedolce says:

    De l’assassinat légal du point de vue démocratie.

  4. La vérité est ailleurs. Et très différente de l’article. “Un projet de loi signé début 2019 ajoute des protections supplémentaires à l’accès à l’avortement, notamment en permettant à certains professionnels de la santé non médecins d’exécuter la procédure et en autorisant les avortements de plus de 24 semaines si le fœtus n’est pas viable ou de protéger la santé de la mère ( avant le changement de loi, cela se limitait à la protection de la vie de la mère)”
    https://statelaws.findlaw.com/new-york-law/new-york-abortion-laws.html

    • Jigsaw, comme les démocrates américains, est un nazi du XXIe siècle. Sa devise: “mort aux faibles sans défense”

      • Plutôt comme Bruno condamné au bûcher par l’Église.

        • Puisque Bruno croyait que Satan sera sauvé, où est le problème pour lui ?
          On ne peut pas condamner Dieu, en proclamant que Jésus-Christ n’est pas Dieu, sans être soi-même condamné…
          C’est pourquoi tous ceux qui ont voté cette loi d’avortement seront condamnés eux aussi, par Dieu Lui-même, comme ils ont condamné tous ces bébés avant même qu’ils soient nés. Ils subiront le même sort (d’autant plus durement que, eux, ils ont pleine possession de leur capacité…). C’est normal, c’est justice.

          • Le jour de ma mort Dieu comparaîtra devant moi.

            • pour vous juger.

              • Ou le contraire

                • Jigsaw, vous confondez (volontairement ?) Dieu et l’église. Le bûcher, ce sont des hommes qui l’ont décidé et qui l’ont fait de leur propre chef. Nulle part dans la Bible il est demandé de tuer tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Dans d’autres livres religieux (dont je terrai le nom, mais ça commence avec un C), oui, il est clairement écrit de tuer tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, mais pas dans la Bible, du tout.

                  Mais je sais que vous en êtes conscient, mais ça vous arrange de mélanger les choses. Au final, vous ne valez pas plus que ceux qui envoyaient au bûcher ceux qui leur déplaisaient….

                  • “Eh bien, maintenant, tuez tous les garçons et tuez toutes les femmes qui ont connu un homme dans l’étreinte conjugale. Mais toutes les fillettes qui n’ont pas connu l’étreinte conjugale, gardez-les en vie pour vous.” (Nombres 31 : 17-18)

      • Et en FRANCE qu’est ce qu’elle a pondu comme loi infanticide la “veil” ? Et elle est au Panthéon cette tueuse .

  5. Jean-Pierre Dickes says:

    Il fut aussi savoir que quand un enfant est né prématuré après 24 semaines (5 mois de grossesse) il est possible de le tuer ; nous ne sommes plus dans l’avortement mais dans l’infanticide

  6. gigibobo says:

    Ces démocrates assassins sont cohérents avec eux-mêmes: quelle différence y-a-t-il entre un foetus de 14, 24 ou 36 semaines du moment qu’il n’a pas sorti le bout de son nez…

  7. Sancenay says:

    l’horreur absolue! Et l’on nous bassine ici avec la violence d’un peuple saigné à blanc !

  8. L’IMG , avortement pour motifs médicaux, est autorisée en France par simple décrêt depuis 1954 et ceci jusqu’à la naissance. D’ailleurs c’est avec ces prétextes de malformation ou danger pour la mère que les prétendus avortements “clandestins” se pratiquaient en milieu hospitalier. Le funeste Dr Simon l’avouait das son torchon “de la vie avant toute chose” et il était partisan de l’infanticide, comme le sénateur Caillavet.
    Simone de Beauvoir écrivait dans le manifeste des 343 en 1971 “salopes (écrivait Libération) commence par ces mots : « Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses …”
    Ces chiffres exhorbitants et mensongers n’ont pas donné lieu à rectificatif. Simone Veil les ramena à 400 000 , pendants les débats en 1974, toujours aussi faux. Qu’importe la manipulation, puisque la gauche a toujours raison et représente le BIEN (d’après eux).
    Donc la France a fait la même chose que l’état de NY et ceci depuis 1954.
    Pour Gigsaw
    Inquisition: quelques milliers de victimes
    communisme environ 100 millions
    avortement, bientôt 2 milliards

    • L’inquisition est plus proche du million. Et les avortements seraient tout simplement clandestins. Mais faire mourir des femmes de septicémie ne doit sans doute pas vous émouvoir

      • Dulcamara says:

        Certaines femmes meurent aussi des suites d’un avortement “légal” ; c’est une intervention chirurgicale, ce n’est donc pas sans risque ! Et on ne parle pas des femmes qui, quelques jours après, parfois plusieurs dizaines d’années plus tard, tentent de se suicider car l’avortement est loin d’être anodin. Ce rejet d’enfant peut faire ressurgir des traumatismes, créer des troubles de la personnalité. L’être humain n’est pas fait que de chair et d’os, Jigsaw !

        • Fort heureusement c’est extrêmement rare. Et si ce n’est pas une partie de plaisir les femmes s’en remettent fort heureusement. Et rien ne les empêche de devenir mères plus tard.

      • Alexandre Sanguedolce says:

        Il n’y a pas eu un million de victimes de l’Inquistion ni de procès , quelques milliers -de trop- et pour revenir aux sorcières du Moyen Age, ce fut durant la Renaissance et dans l’Allemagne protestante. Ce mythe du million de victimes est une fable qui a la vie dure.

        • C’est un chiffre réaliste.

          • Alexandre Sanguedolce says:

            Quelles sont vos sources ? Parmi les victimes y joignez vous les morts durant les croisades ou les massacres d’amerindiens ou seulement en Europe ?

            • Alexandre, ne perdez pas de temps avec Jigsaw/MCF68. Sa source c’est son cerveau qui ne retient que les bobards de la propagande de gauche.
              Quand on lui donne les véritables chiffres, son cerveau les efface de sa mémoire. Comme les folles féministes, comme les livres protestants, les publications des loges qui ressortent ensuite dans les médias. Le système est bien huilé…Jigsaw, comme beaucoup d’intellectuels à une grille de lecture préprogrammée.

  9. La même grille que celle de Galilée. Et de quelques autres

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !