Tariq Ramadan, citoyen suisse d’origine égyptienne, affirme  avoir été refoulé par la Mauritanie à son arrivée à Nouakchott, où il était invité à animer des conférences.

Sur son compte twitter, il explique : «Le gouvernement me refuse l’entrée sans explication et m’expulse » indiquant qu’il s’agit pour lui de la « huitième interdiction d’un pays dit musulman ».

L’AFP ajoute de plus que dans une vidéo d’une durée de plus de sept minutes postée sur sa page Facebook dans la nuit de vendredi à samedi, il a indiqué qu’il avait été invité dans ce pays par des organisations – qu’il n’a pas identifiées – pour animer des conférences et devait « rencontrer des pauvres sur le terrain » durant son séjour.

Enfin l’interdiction d’entrer en Mauritanie lui a été notifiée à l’aéroport de Nouakchott, où la vidéo a été tournée, et « il semblerait que la décision vienne directement de la présidence », a dit Tariq Ramadan, sans préciser de motifs, et jusqu’à samedi en début d’après-midi, aucune  raison officielle n’a été avancée par les autorités mauritaniennes. 

Pour rappel, Tariq Ramadan est le petit fils du fondateur des Frères Musulmans, cette organisation islamiste qui a déstabilisé plusieurs pays. Quand l’Europe expulsera-t-elle à son tour cet islamiste ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :