Après la rencontre à Genève entre le pape François et le Conseil œcuménique des Églises, le thème de la communion au conjoint protestant d’un couple mixte revient sur le devant de la scène : le cardinal Marx a prévenu que le sujet sera à nouveau traité lors de l’Assemblée des évêques d’outre-Rhin en septembre : ils se sentent « obligés de poursuivre avec courage » lit-on dans un communiqué du Conseil permanent de la Conférence épiscopale allemande dans « la recherche œcuménique d’une meilleure compréhension et d’une unité des chrétiens encore plus grande ».

Le président de la Conférence, le cardinal Marx, a en outre précisé qu’il avait pu clarifier avec l’actuel pontife, dans une rencontre récente, la lettre reçue le 25 mai dernier de la part de la Congrégation pour la doctrine de la Foi qui freinait cette « hospitalité eucharistique ». D’après le cardinal, cette lettre offre des indications et un cadre d’interprétation dans un domaine qui regarde non seulement l’Allemagne mais toute l’Église universelle :

« Conformément à la lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, cette thématique devra être ultérieurement approfondie. Pour cela nous offrons au Saint-Père et à la Curie Romaine notre collaboration. »

Le préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi, Mgr Ladaria, a souligné de son côté que sa lettre « n’était pas directement un frein mais un appel à la réflexion, surtout à partir de l’idée que c’est une question tellement grave qu’une conférence épiscopale d’un pays doit agir en tenant compte de toute l’Église, de manière à ce qu’on arrive à la solution mais pour toute l’Église. C’est un point central, si chacun avance sur son propre chemin on risque de créer de la confusion. […] C’était aussi la préoccupation du Saint-Père. »

D’ailleurs le pape lui-même, lors de son vol de retour de Genève, a expliqué que cette lettre de mai « est un document d’orientation afin que chaque évêque diocésain puisse gérer ce que le Droit canon lui permet. Il n’y a eu aucun frein. »

L’hospitalité eucharistique pour les hérétiques reste donc bien un objectif œcuménique pour le pape argentin. Et tant pis si cette « hospitalité » est en soi une négation du dogme de la transsubstantiation auquel ne croient pas les protestants… La « communion pour tous » sera le signe distinctif du pontificat bergoglien.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :