EN effet, l’ancienne députée FN du Vaucluse s’apprête à s’exprimer publiquement jeudi 22 février, vers 11h30, pour la première fois depuis son départ. Mais ce ne sera pas en France. La jeune femme est invitée comme oratrice au CPAC (Conservative Political Action Conference), le grand rendez-vous des conservateurs, un événement durant lequel interviendront également Donald Trump, Mike Pence ou Nigel Farage à Washington. »

Marion Maréchal-Le Pen invitée au congrès des conservateurs américains. Marion Maréchal-Le Pen a quitté la vie politique française en juin dernier, nul ne l’ignore. Mais son appétence pour les idées ne l’a pas quittée, apparemment. Mais ce sera de l’autre côté de l’Atlantique. Elle est en effet invitée, selon nos informations, à prononcer un discours appelant à nouer un « conservatisme des deux rives ». Cette apparition devrait faire sensation, autant aux États-Unis où la jeune femme jouit d’une certaine réputation dans les milieux républicains, qu’en France où depuis qu’elle s’est mise en retrait, nombre de ses partisans se sentent orphelins. Source les Incorrects

Une preuve, si besoin est, que Marion n’est pas disposée à abandonner complètement le devant de la scène, ni la politique. Un discours dont la teneur sera probablement très révélatrice.

D’après L’Incorrect, son discours appellera à nouer un « conservatisme des deux rives ». Selon le programme officiel de l’événement, l’ancienne députée FN du Vaucluse s’exprimera vers 11h30 au premier jour de la conférence, une heure après le vice-président des États-Unis Mike Pence.

Près de 10 000 participants se pressent chaque année à ce prestigieux rendez-vous qui rassemble les poids lourds des différents courants conservateurs américains et mondiaux : des élus, des militants, des dirigeants d’organisations et des personnalités médiatiques. Donald Trump, Nigel Farage ou Ted Cruz seront les têtes d’affiche de cette édition 2018.

« Elle avait eu des invitations les années précédentes, mais elle s’était dit que ce n’était pas son rôle d’être là, explique au Point l’entourage de Marion Maréchal-Le Pen. Elle ne voulait pas impliquer le Front national. À l’époque, il y avait une stratégie imprimée par Marine et la direction du FN. Elle ne voulait pas donner l’impression d’être dans une stratégie personnelle. » Son entourage indique que l’ex-députée a prévenu sa tante, bien que sa décision ait été prise. « Aujourd’hui, elle est retirée de la vie politique, mais elle fait de la métapolitique. La forme traditionnelle de la politique a changé. Ça passe aussi par occuper le champ culturel, médiatique. Ça n’augure pas un retour dans l’arène politique », prévient l’entourage de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

Après la présidentielle française, la nièce de Marine Le Pen avait décidé de prendre du champ. « J’ai longuement mûri ma réflexion et ma décision s’impose à la fois pour des raisons personnelles et politiques », avait-elle écrit dans Vaucluse MatinLe Parisien

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :