Marion explique sans détours la cacophonie qui a eu lieu avec Marine Le Pen et Florian Philippot sur la question de l’avortement, en rappelant la position du FN à ce sujet. Elle répond également à des questions sur François Fillon et sur le conflit à Alep en Syrie, toujours avec une grande franchise, sans crainte d’aborder les réalités. 

Interview de Marion Maréchal Le Pen, Députée du Vaucluse et Présidente du Groupe FN en PACA, sur Europe1 

L’encouragement de la natalité engendre le découragement de l’avortement. C’est par de telles mesures que Vladimir Poutine, sans interdire l’avortement massivement pratiqué durant l’ère soviétique, a inversé la courbe de la démographie de la Russie et diminué considérablement la pratique de l’infanticide prénatal dans son pays. Ce n’est pas satisfaisant au regard de la loi naturelle, ni de Dieu, mais c’est une inversion de la tendance mondiale. C’est la méthode prônée par le Front national, même si, comme le souligne Marion Maréchal-Le Pen, Marine a trouvé préférable d’éluder le problème dans sa campagne électorale. Ainsi que l’avait précédemment déclaré Marion, cela n’empêchera pas les députés FN, pour le cas ou Marine Le Pen accèderait au pouvoir, de déposer une proposition de loi en rapport avec les engagements du Front national. Parmi les grands partis, le programme du FN est le seul qui inverse la tendance actuelle qui est en faveur de toujours plus d’avortements.

Positions du FN concernant l’IVG, l’encouragement de la natalité et la famille

  • Création d’un revenu parental, dès que les finances le permettront, destiné à offrir, pendant la période souhaitée, aux mères ou aux pères de famille la possibilité de choisir librement entre l’exercice d’une activité professionnelle et l’éducation de leurs enfants : versement d’un revenu équivalent à 80% du SMIC pendant 3 ans à partir du 2ème enfant, renouvellement d’une durée de 4 ans pour le 3e enfant.
  • Mise en place d’un statut juridique et social dans le cas du choix de ce revenu parental, pour la mère ou le père concerné : protection sociale, droit renforcé à la formation professionnelle.
  • Abaissement de l’âge de la retraite pour les mères ayant élevé au moins trois enfants ou ayant élevé un enfant handicapé.
  • Aide à la garde des enfants afin que chaque Français(e) puisse plus facilement concilier une vie professionnelle épanouie et une vie familiale heureuse.
  • Lutte contre la vulnérabilité et l’accroissement  de la pauvreté des familles monoparentales françaises en les accompagnant  dans leur recherche de logement  et en mobilisant les grandes entreprises sur leurs conditions de travail (flexibilité des horaires).
  • Les allocations familiales, réservées aux familles dont un parent au moins est français, seront revalorisées et indexées sur le coût de la vie. Elles retrouveront pour objectif la couverture d’une partie conséquente du coût réel de l’enfant à charge. 
  • Le libre choix pour les femmes doit pouvoir  être aussi celui de ne pas avorter : une meilleure prévention et information sont  indispensables, une responsabilisation des parents est nécessaire, la possibilité d’adoption prénatale doit être proposée, une amélioration des prestations familiales pour les familles nombreuses doit être instaurée.
  • Amélioration du statut des familles d’accueil : tout en exerçant un contrôle strict afin d’éradiquer la maltraitance des enfants (qui devra être sévèrement sanctionnée), il faut impérativement humaniser le statut de ces familles d’accueil qui se voient retirer du jour au lendemain des enfants malgré de forts liens d’affection qui se sont tissés avec eux.
  • La réussite française que représente l’école maternelle doit être préservée, alors que de plus en plus depuis 2007 les enfants de moins de 3 ans en sont exclus, pour des raisons purement comptables.
  • Le préfet de département veillera à ce que les collectivités territoriales privilégient le développement des crèches dans leurs budgets.
  • Veiller à ne pas instaurer  la CSG, comme prévu dans le projet de la loi de financement de la Sécurité Sociale  minorant de 6%  le CLCA (complément de libre choix d’activité), prestation permettant d’aider le  parent qui fait le choix de réduire partiellement ou totalement son activité professionnelle à s’occuper de son enfant de moins de trois ans.
  •  Défendre la structure familiale : institution irremplaçable, la famille représente le caractère central de la société, la famille doit se fonder exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et accueillir des enfants nés d’un père et d’une mère. Nous nous opposerons donc à toute demande de création d’un mariage homosexuel et/ou d’une adoption par des couples homosexuels. Pour autant,  la vie commune suscitant des intérêts matériels communs, le PACS apporte une solution suffisante et ne sera pas remis en cause. Programme du Front National

Sur le même sujet: Marion persiste et signe concernant l’avortement et met Philippot en boîte, tandis que Marine lui répond indirectement

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :