L’email a bien été copié

 

Sanctoral 

Dédicace de Sainte-Marie-aux-Neiges

Sous le pontificat de Libère, le patricien romain Jean et sa noble épouse, n’ayant point d’enfants pour hériter de leurs biens, vouèrent leurs possessions à la très sainte Vierge Mère de Dieu, et ils lui demandèrent instamment, par des prières multipliées, de leur faire connaître, d’une manière ou d’une autre, à quelle œuvre pie elle voulait que ces richesses fussent employées. La bienheureuse Vierge Marie écouta favorablement des supplications et des vœux si sincères et y répondit par un miracle. Aux nones d’août, époque où les chaleurs sont très grandes à Rome, une partie du mont Esquilin fut couverte de neige pendant la nuit. Cette nuit même, tandis que Jean et son épouse dormaient, la Mère de Dieu les avertit séparément d’élever une église à l’endroit qu’ils verraient couvert de neige, et de dédier cette église sous le nom de la Vierge Marie ; c’est ainsi qu’elle voulait être instituée leur héritière. Jean rapporta la chose au Pontife Libère, qui affirma avoir eu la même vision pendant son sommeil. En conséquence, Libère, accompagné de son clergé et de son peuple, vint, au chant des litanies, à la colline couverte de neige, et il y marqua l’emplacement de l’église, qui fut construite aux frais de Jean et de son épouse. Sixte III restaura plus tard cette église. On la désigna d’abord sous divers noms : basilique de Libère, Sainte-Marie-de-la Crèche. Mais comme il existait déjà à Rome beaucoup d’églises consacrées à la sainte Vierge, on finit par l’appeler église de Sainte-Marie-Majeure, pour que, venant s’ajouter à la nouveauté du miracle et à l’importance de la basilique, cette qualification même de majeure la mît au-dessus de toutes les autres ayant le même vocable. L’anniversaire de la dédicace de cette église, rappelant la neige qui tomba miraculeusement en ce jour, est célébré solennellement chaque année. Après la basilique incomparable de Saint-Pierre et celle de Latran, la plus vénérable de toutes par son ancienneté, Sainte-Marie-Majeure est une des plus splendides églises de Rome.

 Martyrologe

 A Rome, sur le Mont Esquilin, la dédicace de la basilique de Sainte-Marie-aux-Neiges. A Châlons-sur-Marne, en Gaule, saint Memmie, citoyen romain. Sacré évêque de cette ville par l’Apôtre saint Pierre, il amena à la vérité de l’évangile le peuple confié à ses soins.

A Rome, la passion de vingt-trois saints martyrs, qui, durant la persécution de Dioclétien, furent décapités sur la voie Salaria antique, et ensevelis au même lieu, près de la colline des Concombres.

A Ascoli, en Picenum, saint Emygde, évêque et martyr. Ordonné évêque par le pape saint Marcel, et envoyé dans ce lieu pour y prêcher l’évangile, il y confessa le Christ et reçut la couronne du martyre sous l’empereur Dioclétien.

A Antioche, saint Eusigne soldat. A l’âge de cent dix ans, il rappela à Julien l’Apostat la foi de Constantin le Grand sous lequel il avait combattu, et lui reprocha d’avoir déserté le culte de ses pères; ce qui lui valut d’être décapité par ordre de ce prince.

De plus, les saints martyrs égyptiens Cantide, Cantidien et Sobel.

A Augsbourg, cité des Vindéliciens, l’anniversaire de sainte Afre martyre. Païenne, elle fut convertie au Christ par l’enseignement de l’évêque saint Narcisse et baptisée par le même évêque avec tous les membres de sa famille; dans la suite, pour avoir confessé le Christ, elle fut livrée aux flammes, et consomma heureusement son martyre, sept jours avant que la bienheureuse Hilarie, sa mère, et trois servantes reçoivent la couronne par le même genre de supplice.

A Autun, le bienheureux Cassien évêque.

A Teano, en Campanie, saint Paris évêque.

En Angleterre, saint Oswald roi, dont saint Bède le Vénérable a rapporté les actions.

Le même jour, sainte Nonne, qui fut la mère des bienheureux Grégoire de Nazianze, Césaire et Gorgonie.

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés