A Montpellier, la réunion du Conseil municipal a été plus que tendue ! L’élu municipal Djamel Boumaaz a su assaillir la majorité municipale sur différents points.

Djamel Boumaaz avait été élu sur la liste Front National. Aujourd’hui, il siège sans étiquette. Entretemps, il avait mené un coup d’éclat, en 2016, en retirant un drapeau LGBT hissé à un mât par la municipalité et en tentant de l’enterrer ! Cette action symbolique lui a valu une condamnation à six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité. Bien sûr, il est en appel. Et, bien sûr, son action a été désapprouvée par le FN.

Pour en revenir à la réunion du conseil municipal, Djamel Boumaaz, revêtu du gilet jaune, s’est moqué du maire, s’est solidarisé avec l’humoriste Dieudonné, et a fait par trois fois le geste de la quenelle.

Sur un autre point dans le débat municipal, il a mis en avant différentes incohérences de la mairie.

Puis, il a encore suscité le tollé parmi ses collègues en refusant de voter la subvention de cinq mille euros à l’association Fierté Montpellier Pride, organisatrice du défilé LGBT local.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Pour une fois , un type bien à la mairie de MPLT !
    DIEUDO va être content et moi aussi !

  2. On a souvent ete emmerde par les cpf ,,mon fils qui a bien connu ,,toute sa jeunesse jusqu a l age de 30ans dit “”heureusement qu ils sont la ,,les seuls reactifs a la chienlit”Bravo Djamel ,,un mec qui lache la traitre marine ne peut pas etre foncierement mechant ,,j espere qu avec le coup des roms ,,d autres rejoindront les eveilles ,,les GJ ,,”rumeurs “,,dutroux ,( qui s etait evade puis rendu dans la foulee !!) et emile louis ,et d autres etaient bien des pourvoyeurs pour les pedo criminels ,,mais pas les roms ,,complotisme ,,,

  3. Sebastien Wolf says:

    C’est magnifique. Bravo Monsieur