alizar-kidar-brhane-refugie-chretienAlizar Bhrane avait vingt ans. Il était Érythréen, avait passé trois ans en prison en Libye et avait été torturé par Daesh à cause de sa croix autour du cou.

Il avait réussi à fuir des mains des djihadistes qui lui en voulaient à cause de ce symbole chrétien dont il ne voulait pas se séparer. Il avait réussi à atteindre l’Italie en mars dernier, le corps couvert de cicatrices. Il a été trouvé agonisant, le 1er novembre dernier, dans une rue de Cagliari, en Sardaigne. Transporté à l’hôpital, les médecins n’ont pas pu le sauver.

“Ses amis nous ont raconté que c’était un jeune homme très timide, très réservé, qui avait beaucoup souffert” raconte un des docteurs au journal La Stampa.

Comment et pourquoi est-il mort ? Est-ce encore à cause de sa croix autour du cou ? Pour la police italienne il s’agit d’un accident, Alizar serait tombé d’un arbre en essayant, peut-être, d’atteindre la fenêtre de son hôtel.

Ses co-nationaux sont sceptiques quant à cette version des faits : “Pourquoi aurait-il du passer par la fenêtre ? Sommes-nous vraiment sûrs qu’il soit mort là ? N’est-il pas possible qu’il ait été traîné jusque là ? C’était un jeune homme très timide et prudent. Ce n’était pas quelqu’un qui allait se soûler.”

L’interrogation demeurera s’il n’est pas mort à cause de sa croix autour du cou. Parce qu’il était baptisé, les persécutions des chrétiens dans les camps de réfugiés n’étant pas une affabulation !

Francesca de Villasmundo

http://www.ilgiornale.it/news/cronache/torturato-isis-croce-alizar-morto-sardegna-1327349.html

http://www.lastampa.it/2016/11/04/italia/cronache/alizar-leritreo-torturato-per-la-croce-al-collo-ha-donato-suoi-organi-lfQAQLaaBhkPku62ZBayfL/pagina.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :