Le Professeur François Joyaux, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Extrême-Orient, a enseigné à l’Institut des langues orientales, à Sciences Po et à la Sorbonne. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’Indochine, la Chine et les relations internationales en Asie.

C’est une très intéressante biographie de Nam Phuong (1913-1963), dernière impératrice du Vietnam, qu’il nous offre ces jours-ci. La vie de Nam Phuong fut extraordinaire. Belle, riche, devenue impératrice d’un Annam millénaire, tout semblait lui sourire. Mais son existence fut une succession de désillusions, d’embûches, de tragédies : l’hostilité de la Cour à son égard, les maîtresses de son époux, la révolution vietminh, l’effondrement de l’empire, l’exil en France où elle échoua à Chabrignac. Femme de caractère, elle puisera dans sa foi chrétienne les ressources nécessaires pour surmonter les difficultés.

La vie de Nam Phuong reflète l’histoire de l’Indochine française. Belle colonie, riche, pleine d’avenir, pensait-on dans les années vingt. Puis survinrent les crises les plus graves : agitation nationaliste, création du Parti communiste indochinois, occupation nippone, révolution vietminh, autant de déchirements que dut affronter l’impératrice. Enfin, ce fut Diên Biên Phu, le découragement de la France, sa défaite.

Nam Phuong, c’est l’Indochine française vue au travers de l’existence d’une courageuse impératrice. Une vie, une épopée.

Nam Phuong, François Joyaux, éditions Perrin, 368 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :