Ce 14 juillet a été l’occasion d’un nouvel échange houleux entre cadres du Front National via les réseaux sociaux. Cette fois, le désaccord portait sur la révolution française et la Terreur.

En ce 14 juillet, sur Twitter, Davy Rodriguez, adjoint à la direction nationale du FNJ, rendait un hommage enthousiaste à Danton, Robespierre et Marat, qualifiés de représentants du « génie français ».

Hervé de Lépinau, conseiller départemental de Vaucluse et conseiller municipal de Carpentras, a étrillé le jeune admirateur des chefs révolutionnaires, adeptes de la guillotine et des massacres sanguinaires des catholiques et des royalistes.

Hervé de Lépinau s’est insurgé : « Comment peut-on associer au génie français les initiateurs de la Terreur, des massacres de septembre et autres génocidaires ?« , faisant explicitement référence au génocide vendéen.

Il n’en fallait pas plus pour qu’Hervé de Lépinau doive subir les attaques d’Anis Bovrisse, secrétaire départemental adjoint du FNJ de la Marne, et d’Antoine Chudzik, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, le premier faisant référence à Bonaparte pour prétendre qu’il fallait assumer toute l’histoire de France, et le second niant tout simplement le génocide vendéen.

En parallèle de cette querelle historique qui n’est pas anodine car elle est aussi idéologique, Civitas, parti qui assume être contre-révolutionnaire, diffusait également un tweet sur le sujet du 14 juillet et de la Vendée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

26 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :