Mgr-LebrunMonseigneur Dominique Lebrun a célébré aujourd’hui les obsèques du Père Jacques Hamel, assassiné par deux islamistes il y a une semaine à Saint-Etienne-du Rouvray. L’évêque de Rouen a montré le visage si habituel de cette Eglise conciliaire, aux teintes parfois catholiques, mais au fond relativiste, maçonnique et mondialiste.

La teinte catholique a fait quelques apparitions lors du sermon, où l’évêque a évoqué le diable, l’emprise de Satan, et rappelé qu’ “avec Jésus que tout homme, toute femme, toute personne humaine peut changer son cœur avec sa grâce”. Mais à coté de certains de ces termes, il faut bien reconnaître que les paroles de l’évêque ont été bien souvent ambiguës, pour ne pas dire ouvertement hérétiques. Sans doute dans une visée inter-religieuse, afin de ne pas choquer les juifs et les musulmans présent, l’évêque de Rouen a sans cesse distingué Dieu de Jésus, n’évoquant Jésus que comme un “homme juste et bon, qui « guérissait ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui … puis Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester … »

Mais Jésus est Dieu, Dieu incarné, Dieu fait homme, et non simplement un homme ou un prophète comme le prétendent les juifs et les musulmans ! Jésus n’a pas été ressuscité par Dieu, Jésus s’est ressuscité lui-même d’entre les morts car il est Dieu, et ce miracle était la plus grande preuve de Sa divinité !

Mgr Lebrun a ensuite fait un discours aux accents maçonniques demandant de “communier davantage”, cette grande expression floue et indéfinie de cette Eglise conciliaire moderniste. Discours aux accents humanistes et relativistes, espérant l’union avec les juifs et les musulmans “pour plus jamais ça”. A cet évêque qui parlait du diable, faut-il rappeler que toute fausse religion met l’homme sous l’emprise de Satan, et que le dialogue inter-religieux et la vision relativiste du concile Vatican II, loin d’être une source de paix, jette dans les bras de Satan des milliers de personnes en les éloignant du Christ, semant ainsi tôt ou tard la mort, la haine et la désolation.

Nous commençons simplement à en goûter les fruits amers.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :