Toutes les forces de l’ordre sont mobilisées pour le choc de demain soir entre Marseille et Paris. C’est ce qu’on appelle le classico français.  Ce match, sous les projecteurs des caméras, n’est que le résultat d’une rivalité montée de toutes pièces. Marseille est l’un des clubs les plus anciens de France, fondé en 1899. Le PSG ne voit que le jour en 1970 après la fusion entre deux clubs parisiens : le Stade Saint Germain et le Paris FC.

Dans les années 50, c’est le Stade de Reims qui domine le football français. Dans les années 60-70, on a l’émergence de deux autres clubs : le FC Nantes et l’AS Saint-Etienne. Ces deux clubs se disputent la suprématie sur le football français. Les matchs entre les deux rivaux étaient toujours très attendus mais sans aucune animosité. A cette époque, on n’avait pas ces histoires  de hooligans. C’était bon enfant. L’OM commence à pointer son nez vers la fin des années 70, réussissant même à recruter deux joueurs stéphanois. Dans les années 90, le PSG et l’OM dominent le football français. Ils ramènent en France pour la première fois chacun un trophée européen. C’est Bernard Tapie, président de l’OM de 1986 à 993, qui  monte cette rivalité de toutes pièces pour « motiver » son équipe. En 1991, Canal + investit dans le PSG et décide d’en faire une affiche pour sa chaîne, qui à l’époque retransmettait en exclusivité les matchs du championnat français.

Si sur le terrain la rivalité est assez cordiale entre les deux clubs, elle l’est beaucoup moins en tribune ! Ces dernières années de nombreux incidents ont émaillé ces rencontres…tout ça pour un classico qui ne vaudra jamais Barça-Réal ou encore Manchester United-Manchester City. Il faut quand même avouer qu’aujourd’hui la violence touche tous les matchs à haut risque. Pour ma part, je préfère les bons derbys avec des rivalités significatives : ASSE-OL, Nice-Marseille, Sochaux-Nancy, Lille-Lens ou bien encore Nantes-Rennes ! Au départ, ce classico n’est qu’une histoire de gros sous !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :