La Suède est, avec l’Allemagne, l’un des pays les plus accueillants pour les immigrés illégaux. A Trelleborg, port du sud de la Suède, plus de 2.500 mineurs immigrés ont été installés dans cette ville de 28 000 habitants. Depuis janvier 2015, la Suède a déjà accueilli quelque 100 000 immigrés. Et ce n’est pas fini. L’Office des migrations estime qu’à la fin de l’année 2015, près  de 190 000 immigrés seront entrés en Suède. Cette immigration massive entraine des coûts exorbitants estimés à 162,7 milliards de couronnes pour 2015-2017.

La sanction de cette politique suicidaire devrait arriver lors des prochaines élections. Démocrates de Suède (SD, populistes), parti qui veut mettre un frein à l’immigration, est désormais crédité de 25 %, ce qui en ferait le premier parti. Il était jusqu’ici la troisième force du parlement, avec 12,9% des voix aux dernières élections de 2014.

D’autre part, 16 foyers de réfugiés ont été incendiés depuis mars 2015 selon la police.

L’historien danois Lars Hovbakke Soerensen déclarait récemment qu’ «il y a un grand groupe de Suédois qui sentent que leurs dirigeants étouffent tout débat sur les réfugiés et qu’ils ne gèrent pas suffisamment bien les problèmes de l’immigration».

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :