Notre sainte héroïne nationale a cette particularité d’avoir toujours été une figure de proue pour de nombreux partis politiques français que néanmoins tout oppose. Pourtant, il serait parfois préférable de ne pas la mêler à nos histoires !

La présidentielle approche à grands pas, et les candidats redoublent d’ardeur pour bien se faire voir des électeurs. Dans la mêlée médiatique, l’égocentrique Valérie Pécresse, candidate des Républicains et sans doute principale rivale d’Emmanuel Macron à l’heure actuelle, n’a pas manqué de se faire remarquer ces derniers temps en se comparant à Jeanne d’Arc, invoquant le fait d’être une femme forte, et d’être la seule à s’être « levée » pour combattre « les ennemis de la République ».

Pourtant, notre Jeanne et Pécresse ne partagent guère plus que leur race et leur sexe. L’une a défendu le Christ et le roi, l’autre prétend défendre la liberté révolutionnaire et la république démocratique, fille de 1789. L’une a donné sa vie pour libérer la France de l’ennemi étranger, l’autre ne propose qu’un frein à l’immigration en prenant son temps, étant ainsi « ferme mais pas trop ». La liste des oppositions serait ici trop longue.

Cette comparaison à la sainte était quelque peu ambitieuse madame Pécresse ! Mais elle n’est certes pas passée inaperçue dans les médias. Ainsi le mensuel VSD a osé titrer son magasine de janvier « La Nouvelle Jeanne d’Arc ? » avec en couverture Valérie Pécresse en armure. Aurait-elle convaincu quelques naïfs qu’elle va sauver la France à son tour ? Coup de pub réussi dans tous les cas.

Suzi Feufollet

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :