L’archevêque de Washington Donald Wuerl a du confronter récemment les prêtes de son diocèse dans une ambiance de crise. Autant les révélations choquantes du Pennsylvania Report sur des scandales sexuels commis par des clercs que les déclarations fracassantes de l’ex-nonce aux États-Unis, Mgr Viganò, dénonçant l’existence d’un réseau de corruption au Vatican, le mettent en cause.

En effet Mgr Viganò accuse le prélat d’avoir eu connaissance des sanctions imposées à McCarrick par le pape Benoît XVI mais d’avoir préféré se taire et faire semblant de rien. Cependant ces accusations de l’ex-nonce font pâle figure par rapport à la publication du dossier de plus de 1300 pages sur l’Église de Pennsylvanie, fruit d’une enquête de plus de deux ans conduite par un Grand Jury dans 6 des 8 diocèses de cet État américain. Plus de 300 prêtres seraient impliqués dans des violences sexuelles commises sur plus de mille victimes. L’accusation contre Mgr Wuerl porterait sur sa mauvaise gestion, lorsqu’il était archevêque de Pittsburgh de 1988 à 2006, de cas de pédophilie répétée.

Cette rencontre entre l’évêque et ses prêtres a eu lieu lundi dernier. Selon le Washington Post était présente une centaine de personnes :

« Certaines d’entre elles ont affirmé ne pas comprendre comment (Wuerl) pouvait être resté ignorant des accusations portées contre McCarrick alors que des bruits courraient sur son compte depuis des années. »

Deux options opposées ont été soumises par les présents au cardinal Wuerl : certains l’encouragent à démissionner et se mettre de côté, d’autres à faire face.

D’après les confidences de ce même Mgr Wuerl, ce serait le pape François lui-même, avec qui il a eu un entretien privé la semaine dernière, qui lui aurait conseillé de rencontrer les prêtres de son diocèse afin d’envisager son futur. Un futur qui ne dépendra pas semble-t-il de sanctions vaticanes alors que sur celui de Mgr Vigano semble planer une suspens a divinis bergoglienne…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Quousque tandem abutere, o serve Francisce, patientia servorum Dei ?

    • Quousque tandem abutere, o serve Francisce, patientia*m* servorum Dei ?

  2. Que de fautes en un article. On pourrait aussi demander votre démission pour si peu de professionnalisme. J’espère que vous n’êtes pas payée pour ça.

  3. FRANCOIS SCHALLER says:

    Vous ne pouvez pas arrêter de nous casser les pieds avec vos commentaires stupides à propos de fautes … Le plus intéressant dans cet article reste, tout de même, son contenu… et certainement pas vos observations venimeuses !!!

  4. Cadoudal says:

    on n’a pas fini d’ en voir avec le sinistre et gay Dingoglio,

    avec ou sans nez de clown.

    “semper deconare”

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !