Philippe de Villiers 16Philippe de Villiers était l’invité du maire de Béziers, Robert Ménard, ce lundi soir 9 novembre. Après avoir erré longuement dans les rues à la recherche d’une place de parking, je suis arrivée à 20 h 10 au Palais des Congrés alors que la conférence était annoncée à 20 h 00. Dés l’entrée il m’a fallu jouer des coudes pour parvenir à une première salle annexe dans laquelle était rétro-diffusée la conférence sur un écran. C’était la salle de la conférence que je visais. Tout au long une foule serrée, debout, plus un seul siège libre nulle part. Même chose dans les couloirs, la foule compacte. Ayant à grand mal atteint la salle de la conférence, plus aucune place assise libre, comme je m’y attendais, et des gens entassés debout partout, tandis que dans les allées les spectateurs commençaient à s’asseoir tant bien que mal. 600 personnes sont officiellement décomptées, mais combien ont du rebrousser chemin ? Tout est plein à craquer. Sur l’écran défile un film pour faire battre les cœurs à l’unisson de la France éternelle pour le cas où il en aurait été besoin, tant la salle applaudit déjà. Cette mise-en-condition rappelle que le conférencier est aussi le créateur du Puy-du-Fou. Une myriade de journalistes sont dans la salle ainsi que ceux du Petit Journal de Canal+ qui vont filmer la conférence en entiers, bridant peut-être un peu, m’a-t-il semblé, la parole d’un Philippe de Villiers, heureux, multipliant avec ironie et humour les jeux de mots, les allusions et les dénonciations du système. Tout le monde accroche. Petit bémol, cette référence constante à une hypothétique mais très politiquement correcte France “judéo-chrétienne”.

A la fin de la conférence, introduite par Robert Ménard, Philippe de villiers va signer son ouvrage durant prés deux heures sans souffler, étouffant littéralement sous le nombre.

E.D.  emiliedefresne@medias-presse.info

Philippe de Villiers

 (Lengadoc Info) – Philippe de Villiers était l’invité de la ville de Béziers lundi 9 décembre, pour une conférence, dans le cadre de « Béziers libère la parole » donnée au palais des Congrès. L’ancien président du Conseil Général de Vendée, créateur du Puy du Fou et fondateur du « Mouvement pour la France » a présenté devant une assistance particulièrement nombreuse son dernier livre : « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu », déjà vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires.

Photos E.D.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :