Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) avait organisé une consultation sur le passeport vaccinal. Le résultat de cette consultation de l’opinion publique est net : sept Français sur dix qui se sont exprimés se disent «très défavorables» à l’instauration d’un passeport vaccinal, redoutant notamment une «atteinte aux libertés privées».

À la question «Que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées…) ?», plus de 67,1% des participants se sont déclarés «très défavorables», 5,6% «défavorables», 2% «mitigés», 5,1% «plutôt favorables» et 20,2% «très favorables», selon les résultats rendus publics par le Cese.

La majorité des Français voit en ce passeport vaccinal «l’atteinte aux libertés privées, l’absence de preuves sur l’efficacité et la sûreté du vaccin et le fait que le passeport créerait une discrimination entre les citoyens».

L’enquête sur le passeport vaccinal a été lancée le 17 février et clôturée un mois plus tard, recueillant plus de 110.000 contributions, ce qui est «une participation record» selon les organisateurs.

Les conclusions ont été notamment remises au professeur Alain Fischer, le «Monsieur vaccins» du gouvernement.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :