Une très ancienne tablette en argile, trouvée à Ougarit en Syrie, porte un titre bilingue, en hourrite ašhulumma ‘élévation’ et en ougaritique qir’atu ‘récitation’, qui, à mon sens, exprime les deux piliers de la religion : l’élévation mystique vers Dieu et la récitation liturgique. Les deux ne peuvent aller l’une sans l’autre, et l’humanité le savait déjà il y a 3000 ans et plus.

Habitant non loin d’Argenteuil, j’ai pu me rendre à l’ostension de la Sainte Tunique du Christ, plusieurs fois, dont une fois pour assister à la messe, donnée dans la forme dite nouvelle, quoiqu’elle ait maintenant presque un demi-siècle. Remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont rendu cette ostension d’avoir lieu dans les meilleures conditions.

MPI - 92 - 01 - Tunique - (2)

Etant maintenant bien rôdé à la messe à l’ancienne, et n’ayant jamais été convaincu par la messe nouvelle, le retour dans la liturgie modernifiée m’a inspiré quelques réflexions, en tant que simple fidèle, catholique dans la mesure de mes moyens.

Il me semble que la liturgie modernifiée a pour premier effet manifeste que les fidèles sont plus ou moins paumés. La liquidation quasi-totale de la gestuelle : assis, debout ou agenouillé, déstructure complètement la messe et aboutit au résultat pratique que les fidèles ne savent pas où ils (en) sont. C’est en tout cas l’impression que beaucoup m’ont donnée. Je ne pense pas que ce soit leur faute : cette messe modernifiée est foncièrement cacophonique et désorganisée. 

C’est à mi-chemin entre Woodstock et le carnaval des fous, une espèce de happening liturgique.

L’autre point, beaucoup plus grave en tant que fidèle et croyant, est l’atroce poignée de main en plein milieu de la messe. Ce geste qui se veut « fraternel » à la sauce bisounours est en réalité gravissimement toxique et vicié, sur le plan de la foi. En effet, au moment même où l’on rentre dans la partie de la messe qui se tourne le plus vers Dieu et où commence l’élévation mystique, devant culminer avec la communion eucharistique, le fidèle est brutalement rabattu vers le sol par cette poignée de main terrestre, totalement incongrue et inopportune à ce moment de la messe. Tout élan mystique est en pratique détruit et ravagé. C’est puissamment insupportable.

MPI - 92 - 02 - la-messe-de-toujours -

J’ai beaucoup lu et relu le livre La messe de toujours, très riche en citations de Mgr Lefebvre. Sauf erreur de ma part, les nombreuses critiques théologiques et pratiques de la messe modernifiée ne mentionnent pas cette atroce poignée de main en plein milieu de la messe, qui brise les reins de toute élévation mystique.

En tant que simple fidèle, je considère que cette messe modernifiée est mauvaise sur deux points essentiels : elle entrave l’élévation mystique et elle saccage la récitation liturgique. Autant dire que cette messe ne respecte pas le b.a.ba de la religion.

On pourra regarder avec intérêt la vidéo suivante, entretien avec Patrick de La Rocque, actuel curé de l’église Saint Nicolas du Chardonnet, à Paris. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :