Robert Ménard met en boîte les journalistes du Petit Journal, mal intentionnés à leur habitude, qui tentent de le diaboliser à travers les propos tenus par certains congressistes dans le feu des débats.  Bref, la gestapo international-socialiste dans ses œuvres!

Malheureusement certains confrères réputés souverainistes, voire identitaires, qui couvraient l’événement ce week-end à Béziers, sont entrés à pieds joints dans le piège tendu par les gros médias à propos du départ de Marion samedi, en alimentant la division et en pointant du doigt Robert Ménard dont le succès, décidément, semble indisposer beaucoup de monde.

Suppression des subventions à la presse

Ces gros médias mainstream, -qui ci-dessous interviewent le maire de Béziers-,  sont grassement subventionnés pour laver les cerveaux. Or hier, l’un des 51 « marqueurs » retenus par le Congrès était la suppression des subventions à la presse.  Autant dire que Robert Ménard n’a peur de rien: ils étaient tous là au moment où il l’a fait voter! Robert Ménard politiquement incorrect, c’est peu de le dire! Ils ne sont pas prêts de le lui pardonner. Faute d’avoir pu passer sous silence le rassemblement de Béziers, ils étaient venus en grand nombre capter le moindre faux pas pour ternir l’image du Congrès, des congressistes, et de son initiateur, afin de l’exploiter jusqu’à plus soif et semer la pagaille dans le camp des nationaux. Ce prétexte a été le départ de Marion.

Robert Ménard, lui, ne s’est pas laissé prendre au piège, et Médias-presse.info non plus. Tout ce qui contribue à rompre le mur du silence qui sépare le peuple du pouvoir mondialiste, est nôtre. Robert Ménard est l’un des rares avec Jacques Bompard et quelques autres à avoir redonner à la France un espace de liberté dans sa ville, ce qui n’est pas de tout repos pour lui. Un espace de liberté, qui plus est, à ceux qui sont les plus muselés par le régime socialiste, c’est-à-dire la vraie droite dans sa diversité, qui était rassemblée à Béziers, fait rare, hors partis politiques. A Béziers nous étions entre nous malgré nos différences parfois grandes. Mais tous nous aimons la France éternelle ! La France charnelle.

Ci-dessous un aperçu du Congrès de Béziers en vidéo  samedi 28 mai 2016:

Photo de tête: vue d’une partie de la grande salle du Congrès de Béziers, hier dimanche, au moment du vote.

Voir aussi sur le Colloque de Béziers: 

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :