Le compte Twitter de Patrick Jardin, le père d’une victime des terroristes islamistes qui ont frappé au Bataclan, a été censuré à la demande du journaliste Nicolas Henin. Pour rappel, ce dernier avait été fait prisonnier, avec trois autres collègues, par Daesh en 2013 en Syrie. Selon l’hebdomadaire allemand Focus, la France a dû verser 18 millions de dollars (environ 13 millions d’euros) pour la libération des quatre journalistes en 2014.

Le tord de Patrick Jardin, pour ce journaliste qui semble avoir gardé de l’amitié pour les islamistes ses geôliers, et pour Twitter le Censeur du politiquement incorrect, est d’avoir crié son dégoût face à la décision du gouvernement Macron de rapatrier les djihadistes français partis se battre en Syrie et Irak aux côtes des égorgeurs musulmans.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :