Ouest France rapporte que l’Assemblée nationale a adopté mercredi des restrictions du droit du sol à Mayotte. Les députés ont approuvé l’article sénatorial qui exige pour les enfants nés à Mayotte que l’un de ses parents ait, au jour de la naissance, été présent de manière régulière sur le territoire national depuis plus de trois mois.

A l’Assemblée, Ramlati Ali, parlementaire mahoraise, a lancé un appel à réagir à la « situation urgente » du département, « où 74 % des enfants naissent de mère étrangère » après une traversée maritime souvent périlleuse depuis les Comores. Elle a précisé : « La maternité de Mayotte est devenue la première de France, avec 10 000 naissances par an. À ce rythme il faudrait construire une classe par jour alors que déjà les élèves ne peuvent aller à l’école qu’en rotation le matin ou l’après-midi ».

On aimerait que nos députés ne se limitent pas à se préoccuper de la situation migratoire à Mayotte. En ce domaine, la Métropole n’est pas en reste.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :