La France ferait partie des pays qui auraient le plus de risques de recevoir un patient porteur du virus Ebola dans ces prochains jours, se référant à des chercheurs de la Northeastern University de Boston. Selon eux il y aurait «75% de chances que le virus soit importé en France d’ici le 24 octobre.»
En comparaison, le Royaume-Uni serait à 50%, la Belgique à 40 et l’Espagne ou la Suisse, à 14, «Ce n’est pas une liste déterministe, il est question ici de probabilités, précise Alex Vespignani, un professeur de la Northeastern University. Mais les probabilités augmentent pour tout le monde.»
Ces évaluations sont calculées en croisant les données de propagation du virus Ebola avec le trafic aérien. Les chiffres donnés dépendent donc de la constance du trafic aérien actuel.
«En supposant qu’il y ait une baisse de 80% du trafic, qui reflèterait la décision de nombreuses compagnies aériennes de ne plus faire d’escale dans les régions infectées, le risque de la France passerait à 25%, et celui de de la Grande-Bretagne, à 15» est-il précisé.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :