Sanctoral 

La Décollation de saint Jean-Baptiste

La fête de la Décollation de saint Jean-Baptiste est attestée dès le IVème siècle en Afrique, en Orient et en Syrie. Elle correspond sans doute à l’anniversaire de la dédicace de la basilique du Précurseur à Sébaste. A Rome, elle était renvoyée au 30 août, à cause de la popularité de la fête de sainte Sabine, qu’on commémore aujourd’hui. Fête semi-double avant le calendrier de saint Pie V. Double en 1568 ; élevée au rang de double majeur par Pie VI.

Saint Jean-Baptiste, inspiré par l’Esprit de Dieu, se retira au désert pour mieux conserver son innocence et cultiver les dons extraordinaires dont il avait été favorisé. Il y vécut, depuis son enfance jusqu’à trente ans, dans la pénitence, la prière et la contemplation. Sa trentième année, il parut dans le monde pour y prêcher la pénitence et donner le baptême, qui en était le signe, d’où lui est venu le nom de Baptiste ou Baptiseur. Déjà le Sauveur Lui-même avait reçu le baptême des mains de Jean-Baptiste, et celui-ci avait rendu à l’Agneau de Dieu les plus glorieux témoignages. La vie du Saint Précurseur touchait à son terme; il ne lui restait plus qu’à sceller de son sang la divinité de sa mission. Hérode, gouverneur de la Galilée, menait une vie irrégulière avec Hérodiade, sa belle-soeur; saint Jean, à différentes reprises, blâma avec force un pareil scandale; aussi Hérodiade cherchait-elle l’occasion de se venger. Depuis trois mois déjà, le courageux défenseur de la vertu était en prison; mais cette vengeance ne suffisait pas à une femme voluptueuse et cruelle. Un jour qu’Hérode, pour célébrer l’anniversaire de sa naissance, donnait un festin à tous les grands de sa cour, Salomé, fille d’Hérodiade, dansa devant le prince avec tant de grâce, qu’Hérode s’engagea par serment à lui donner tout ce qu’elle demanderait, fût-ce la moitié de son royaume. La jeune fille sortit et courut raconter à sa mère la promesse dont elle venait d’être l’objet: « Que dois-je demander? dit-elle à Hérodiade. – Demande la tête de Jean-Baptiste, » répond la haineuse femme. Salomé vint aussitôt annoncer à Hérode le choix qu’elle avait fait. Hérode était plus corrompu que cruel; il regretta sa promesse, il fut attristé de la demande; mais il mit un fatal point d’honneur à ne pas manquer à sa parole devant toute l’assistance, et il envoya un garde trancher la tête de Jean-Baptiste; celui-ci vint présenter à la princesse, dans un bassin, la tête du martyr, qu’elle alla aussitôt montrer à sa mère. Quand cette nouvelle fut annoncée à Jésus, qui la connaissait déjà par Sa science divine, Il manifesta une profonde douleur. Le crime ne resta pas impuni, car Hérode, vaincu par ses ennemis, perdit sa couronne et périt misérablement. La fin d’Hérodiade et de sa fille ne fut pas plus heureuse. Il est à remarquer que la plupart de ceux qui ont joué un rôle odieux, dans l’Évangile, ont subi dès cette vie le châtiment de leur impiété et de leurs crimes.

Sainte Sabine, Martyre

Sabine, dame romaine, épouse de Valentin, homme de qualité, fut initiée par la Vierge Séraphie à la connaissance des préceptes de la foi chrétienne. Après le martyre de la pieuse Vierge, elle en recueillit les reliques pour les ensevelir avec honneur. On l’arrêta pour ce fait, et on la fit comparaître devant le juge Elpidius, Adrien étant empereur. « Êtes-vous, lui dit le juge, cette Sabine de race noble et d’illustre alliance ? — Oui, c’est moi, répondit-elle, et je rends grâces à mon Seigneur Jésus-Christ d’avoir été délivrée de la servitude des démons, par l’intercession de Séraphie, sa servante. » Le préfet essaya de diverses manières de la faire changer de sentiment ; mais voyant qu’il ne pouvait l’ébranler dans sa foi, il prononça la sentence qui la condamnait à la peine capitale, pour avoir méprisé les dieux. Les Chrétiens ensevelirent son corps dans le tombeau où elle-même avait enseveli Séraphie, sa maîtresse dans la foi.

Martyrologe

La Décollation de saint Jean-Baptiste, à qui Hérode fit trancher la tête, vers la fête de Pâques. La mémoire solennelle de ce fait se célèbre néanmoins en ce jour, où la tête vénérable du Précurseur fut trouvée pour la seconde fois; dans la suite, ce chef fut transporté à Rome et déposé dans l’église Saint-Silvestre, au Champ de Mars, où les fidèles lui témoignent la plus grande vénération.

A Rome, sur le mont Aventin, l’anniversaire de sainte Sabine martyre, qui, frappée du glaive sous l’empereur Adrien, mérita la palme du martyre.

A Veliniano, sur les confins de la Pouille, la passion des saints Vital, Sator et Reposite, fils des saints Boniface et Thècle, condamnés à la peine capitale par le juge Valérien, sous l’empereur Maximien. Leur fête et celle de leurs neuf autres frères martyrs se célèbre aux calendes de septembre (1er septembre).

A Rome, sainte Candide, vierge et martyre, dont le corps fut transféré par le bienheureux pape Pascal Ier, dans l’église Sainte-Praxède.

A Constantinople, les saints martyrs Hypace, évêque d’Asie, et André prêtres tous deux, pour le culte des saintes images, eurent, sous Léon l’Isaurien, la barbe enduite de poix, puis brûlée, la peau de la tête arrachée, et furent ensuite égorgés.

A Antioche, l’anniversaire des saints martyrs Nicéas et Paul.

A Metz, en Gaule, saint Adelphe, évêque et confesseur.

A Paris, la mise au tombeau de saint Merry prêtre.

A Pérouse, saint Euthyme, romain. Il se réfugia dans cette ville avec son épouse et son fils Crescent, pour éviter la persécution de Dioclétien, et quelque temps après il s’endormit dans la paix du Seigneur.

En Angleterre, saint Sebbe roi.

A Sirmium, l’anniversaire de sainte Basille vierge.

Dans la région de Troyes, sainte Sabine vierge, célèbre par ses vertus et ses miracles.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

11.5 % 35 350 € manquants

4650 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021

 

MPI subit des attaques sans précédents, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d bloggers like this: