Le Français Pierre Moscovici est hanté par le spectre de la « peste brune ». Depuis quelque temps, il voit des « petits Mussolini » partout sur le Vieux Continent. La possibilité concrète que le vieux establishment européen soit balayé par les souverainistes le rend malade. Il craint une apocalypse générale si les clones du Duce, en fait les simples eurosceptiques, gagnent lors des futures élections européennes.

Récemment au Centre for European Reform, le Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l’Union douanière , oubliant qu’il est un simple fonctionnaire bruxellois avec un devoir de réserve, s’est donné une posture de chef politique et a prononcé des paroles graves contre ses ennemis, les nationalistes et les populistes, qu’il méprise souverainement. Il s’est lancé dans un délire apocalyptique qui l’a amené à prédire un futur conflit entre les nations européennes si ses adversaires remportent les suffrages en mai prochain.

« Nous vivons un moment tragique en Europe de montée des nationalismes et des populismes […] De véritables clivages apparaissent entre les pro-européens et les anti-européens », a-t-il expliqué. Si ce sont les nationalistes à imposer leur vision, renchérit-il, l’Union Européenne « mourra » et la « guerre » reviendra en Europe. De fait, la guerre, c’est lui qui l’a fait aux Salvini, Le Pen, Orban, et tutti quanti. L’impératif catégorique pour Moscovici c’est « de les battre aux prochaines élections » pour que survive l’UE. « Si nous réintroduisons les divisions entre nous, Nord-Sud, Est-Ouest, et si la préférence nationale devient le mode de penser l’Europe, l’Europe mourra », a-t-il pronostiqué. « Sans l’Europe, a-t-il insisté, je suis certain que la guerre peut réapparaître. »

En leur prophétisant une prochaine guerre si ceux qui ne pensent pas l’Europe comme lui remportent les élections, le technocrate mondialiste Pierre Moscovici cherche à apeurer les peuples. Des peuples européens de plus en plus hostiles au Nouvel Ordre Mondial hyper-libéral et globaliste qui se dessine dans les officines bruxelloises et onusiennes, véritable apocalypse que certaines nations veulent éviter.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :