La reconnaissance faciale est une technique qui consiste tout simplement à « reconnaître » quelqu’un par sa photo par l’entremise d’un logiciel qui repère d’abord la position des yeux pour procéder à un « alignement ». En fonction de cet alignement, un relevé de différents points caractéristiques du visage est effectué (ailes du nez, forme du menton, écartement des yeux…).
Les progrès accomplis ces dernières années sont considérables, au point que les systèmes sont aujourd’hui capables de reconnaître des individus même s’ils sont grimés (perruque, fausse moustache, barbe, lunettes…).
La technologie de reconnaissance faciale est déjà aujourd’hui utilisées par les polices de différents Etats mais aussi, ce que l’on sait moins, dans plusieurs casinos aux Etats Unis et en France (identification des joueurs interdits ou individus fichés), aéroports, stades (refoulement de supporters connus et dangereux), centres commerciaux ou grands magasins.

reconaissance-faciale-foule-mpi

Il n’est donc pas surprenant que, comme l’a révélé dimanche le New York Times (NYT), citant des documents secrets, la NSA (agence américaine de sécurité nationale) collecte des quantités astronomiques de photos de personnes pour les utiliser dans ses programmes de reconnaissance faciale.

Le New York Times vient simplement confirmer par des documents confidentiels obtenus avec l’aide d’Edward Snowden (ancien consultant de la NSA) que le nouvel ordre mondial utilise tous les moyens à sa disposition pour ficher tous les individus.

La NSA capte toutes vos images et photos récupérés des courriels, textos, réseaux sociaux, vidéo-conférences et autres moyens de communication.

Les documents secrets cités par le quotidien et datant en partie de 2011 affirment que la NSA intercepte « des millions d’images par jour ».

Les lois sur la défense de la vie privée aux États-Unis n’assurent pas de protection en matière de reconnaissance faciale.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :