Le scandale arrive de Suède ! Le diocèse de Stockholm et Caritas Internationalis, l’organisation de bienfaisance attachée au Saint-Siège, financent des organisations pro-avortement et pro-contraception. L’ouverture au monde de l’Église conciliaire n’a pas de limites et c’est logique…

C’est la conclusion qui ressort d’une enquête menée par le Lepante Institut. A Stockholm, le diocèse de Mgr Anders Arborelius et le bras droit local de la Caritas Internationalis collaborent ouvertement avec le Swedish Mission Council (SMC). Le SMC est une organisation qui se présente sur son site web comme « un parapluie pour les Églises et les organisations aux fondements chrétiens qui travaillent en Suède et au niveau international » ; c’est une association qui s’occupe de développement durable, de droits humains et de la lutte contre la pauvreté mais aussi de favoriser « l’accès à l’avortement légal et à la contraception », thématiques considérées « importantes pour travailler avec SMC ».

Interrogé par le Lepante Institut, le père dominicain Henrik Alberius, président de Caritas Suède a nié que son organisation fasse partie du SMC. En réalité, d’ultérieures recherches ont clairement démontrées que le père Alberius serait lui-même un membre du Conseil d’administration du SMC. Il a été découvert également que Caritas Suède serait aussi affiliée à une autre organisation pro-avortement et pro-contraception, appelée Platform for International Cooperation on Undocumented Migrants (Plateforme pour la coopération internationale sur les migrants privés de documents, PICUM). Un des hommes de Caritas Suède, George Joseph, appartient au Conseil exécutif de PICUM. Or cette organisation PICUM a notamment collaboré avec le réseau européen de la tristement célèbre multinationale Planned Parenthood spécialisée dans l’avortement et au centre d’un vaste scandale de vente d’organes des fœtus avortés.

Le rapport du Lepante Institut ayant été rendu public, le diocèse de Stockholm a réagi en faisant savoir que sa participation au Swedish Mission Council prendra fin si le groupe ne retire pas sa position pro-avortement. L’évêque de Stockholm, le cardinal Arborelius, a en outre écrit que « le fait que le SMC ait exprimé son opinion positive sur l’avortement, nonobstant le fait que beaucoup d’organisations collaborant avec lui sont contraires à l’avortement, a suscité une attention considérable soit en Suède qu’à l’étranger ». En fait “l’attention considérable” c’est le Lepante Institut et les relais d’information alternative qui l’ont éveillé. Et s’ils n’avaient pas tiré la sonnette d’alarme, il est fort probable que le diocèse de Stockholm et Caritas Suède continueraient leur collaboration avec SMC comme si de rien n’était. Beaucoup de bruit a servi à quelque chose…

Francesca de Villasmundo

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Un commentaire

  1. balaninu says:

    Lorsque Notre Dame a pleuré à La Salette ce n’est pas pour rien !!!!!
    …… Mes prêtres sont un cloaque d’impureté ……
    Malheureusement aujourd’hui, nos évêques et nos prêtres et tous ceux qui ont la charge de nous éviter l’Enfer QUI EXISTE, et de nous instruire dans la religion de Jésus et des Saints Apôtres, qui eux sont morts pour avoir marché dans les pas du Christ, font actuellement ami-ami avec notre Ennemi commun : SATAN ! et le pire de tout nous entraînent à leur suite, si nous continuons à les écouter.
    Donc : restons unis à Jésus, et suivons SA trace. N’écoutons pas les sirènes de l’Enfer, et ne les suivons surtout pas.