Angela Merkel, réagissant au Brexit en six minutes a déclaré: «C’est un coup porté à l’Europe, un coup porté au processus d’unification européenne». Puis elle a annoncé qu’elle avait « invité » lundi dans l’antre du pouvoir allemand à Berlin: la Chancellerie, ses subalternes que sont manifestement François Hollande, Matéo Renzi le président italien, Jean-Claude Junker le président de la Commission européenne et le président du conseil européen Donald Tusk. Exécution!

« Processus d’unification européenne »

Ainsi donc l’Union européenne est dans « le processus d’unification européenne ». Les peuples de l’Union sont étonnés de l’apprendre, eux qui justement l’avaient rejeté clairement lorsque la France et la Hollande consultées par référendums avaient clairement rejeté le projet de constitution européenne. Nous savions que dans la foulée, sans se démonter, les oligarques euro-mondialistes avec le plus profond mépris des volontés des peuples, l’avaient malgré cela, mise en œuvre sous l’appellation de « Traité de Lisbonne »…. C’était sous la présidence du mondialiste Nicolas Sarkozy!  

Rebelote ? Processus pour passer par-dessus la tête des électeurs britanniques ?

C’est ce que laisse envisager la brève déclaration de la Chancelière allemande. L’oligarque plénipotentiaire Merkel se préparerait-elle à rejouer le référendum sur le Brexit à la façon de ceux sur la Constitution européenne? Au lieu d’avaliser le plus rapidement possible la volonté populaire britannique, Angela Merkel dans cette même brève déclaration a précisé «qu’un processus clair» encadrait cette décision. Madame Merkel aime les processus, ils permettent de tromper les électeurs en noyant le poisson. la chancelière (de l’Union?) veut analyser «calmement» les conséquences du vote; pour elle tant que dureront les négociations liées à l’article 50 du traité de Lisbonne, le Royaume-uni restera dans l’Union. C’est-à-dire que durant ce temps indéfini la voix du peuple britannique va restée couverte par une succession de procédures qui devront aboutir à un « accord de sortie« . En premier le Royaume-Uni devra notifier sa décision au Conseil européen, et David Cameron a d’ores et déjà annoncé que ce ne serait pas lui qui s’en chargerait. Lui qui a donné sa démission, mais pour dans trois mois. Cette notification sera la première étape de la procédure de sortie. Car alors débuteront les négociations pour aboutir à un « accord de retrait », qui risque fort, si le gouvernement britannique n’est pas déterminé, de se solder par une sorte de traité de Lisbonne …

La question du référendum était pourtant fort claire:

Ainsi l’oligarque Merkel investie par un pouvoir souterrain pour un objectif inavoué n’entend pas lâcher le morceau.  Angela Merkel tient sa position dirigeante au sein de l’Union de la faiblesse et de la complicité des chefs des autres nations, qui jamais n’ont averti leurs mandants (électeurs) qu’ils avaient transmis leur pouvoir à la chancelière allemande. 

Le pouvoir souterrain d’Angela

Baphomet

Puisque ce ne sont pas les peuples qui ont hissé Angela Merkel au sommet de l’Union, qui donc l’a hissée sur le pavois ? La réponse se trouve dans la façon dont les banquiers ont imposé leur volonté totalitaire à la Grèce en dépit de la volonté des Grecs pourtant clairement exprimée. A cette occasion les vrais maîtres de l’Union ont dévoilé leurs vrais visages sans vergogne ni précaution de langage.  Les négociations sur l’immigration entreprises par Madame Merkel seule avec le président turc Erdogan au nom de l’ensemble de l’Union, manifestaient déjà très clairement qui avait pris le pouvoir à la tête de l’Union!  La déclaration scandaleuse d’Angela Merkel suite à la sortie du Royaume-uni de l’Union européenne, en démontrant qu’elle tient les rênes, n’est donc rien de plus qu’un aveu de l’échafaudage que les banquiers dressent pour la construction toujours plus haut, toujours plus loin de la tour de Babel qu’est l’Union européenne. Une tour qui défie Dieu, de laquelle les peuples ne sont que les matériaux malléables à merci. Rien d’étonnant que les racines chrétiennes de l’Europe soient imprononçables pour ces agents de Baphomet, le diable à tête de bouc, porté au pinacle dans la cérémonie d’inauguration du tunnel du Saint-Gothard.

2017, Frexit ? 

Voilà en tout état de cause, une réaction au Brexit qui ne manque pas d’enseignements. Les Français devraient en tirer les conséquences lors des présidentielles de 2017. L’enjeu d’une sortie de la France de cette Union satanique est sans commune mesure avec la sortie de la Grande Bretagne.

Parce qu’au contraire du Royaume-uni la France en entrant dans la zone euro à renoncé à sa souveraineté sur la monnaie, en ratifiant le traité de Schengen elle renoncé à sa souveraineté sur ses frontières, la France qui était une terre d’agriculture a renoncé à l’indépendance de ses agriculteurs et de sa production agricole en ratifiant le traité sur la « Politique Agricole Commune ». Par le « Traité de Lisbonne », la France a en plus renoncé à l’indépendance de sa politique défensive puisqu’elle s’est ainsi soumise à l’Alliance atlantique, comme seule alternative de défense et d’alliances. 

Pour que les Anglais ne votent pas le Brexit on les a menacé d’être obligés de présenter un visa pour entrer dans les pays de l’Union… Mais comment demander aux Anglais ce que l’Union ne demande pas à n’importe quel prétendu réfugié musulman qui n’est même pas tenu de présenter une pièce d’identité ? Même si le Brexit ne change par grand-chose dans les faits puisque le Grande-Bretagne n’était pas soumise aux mêmes contraintes que la France, cela est un exemple fort que les Français devront suivre s’ils ne veulent pas marcher à la baguette d’Angela ou de quelqu’autre oligarque étranger. Si les Français veulent retrouver leurs racines catholiques, ils doivent commencer par sortir de l’Union européenne, ils en auront l’opportunité, et peut-être pour la dernière fois, l’année prochaine, lors de l’élection présidentielle.

Voir aussi: L’Allemagne et les USA unis pour la conquête du monde; jusqu’à la guerre totale ?

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

27 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :