Sur les réseaux sociaux circule la copie d’une note de service destinée à la gendarmerie et la police.

Une fois de plus, les autorités prennent prétexte d’un fait exceptionnel pour intensifier leur surveillance des activités des Français.

En l’occurrence, sous prétexte que trois gendarmes ont été abattus à Saint-Just, des consignes sont données pour surveiller ceux qui fréquentent les stands de tir. Mais il est aussi question des bourses aux armes, des survivalistes, des personnes qui participent à des jeux avec airsoft ou à de l’accrobranches… Des activités pourtant pratiquées même dans le cadre de stages de cohésion en entreprises jusqu’au verrouillage de notre société pour cause de coronavirus.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :