Allemagne – Les médias allemands, mais aussi les médias israéliens, sont nombreux à publier des portraits de Tamar Morali, 21 ans, élue Miss Internet Allemagne durant le week-end, ce qui lui permet de participer au concours de Miss Allemagne. Mais si elle retient tant l’attention des médias allemands et israéliens, c’est parce que Tamar Morali pourrait être la première Juive à porter le titre de Miss Allemagne.

A la lecture des journaux, on apprend que Tamar Morali est née dans la ville allemande de Karlsruhe, et qu’elle a grandi à Vienne, en Autriche, où elle était active au sein de la communauté juive locale. Les différents journalistes précisent également qu’à l’âge de 17 ans, elle a passé une année sabbatique en Israël et qu’elle est actuellement étudiante en licence de communication et de commerce en Israël, au centre interdisciplinaire de Herzliya.

La jeune femme semble donc plus attachée à Israël qu’à l’Allemagne. D’ailleurs, si plusieurs médias allemands ont signalé que Tamar Morali est juive, la télévision israélienne i24 va plus loin et précise qu’elle est une “concurrente israélienne” au titre de Miss Allemagne.

De quoi s’interroger une fois de plus sur les doubles nationalités…

La finale du concours organisé par le comité Miss Allemagne aura lieu à Europa Park, le 24 février.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Nous avons bien eu un représentant de cette communauté pour représenter la France au concours de l’eurovision

  2. « De quoi s’interroger une fois de plus sur les doubles nationalités… »
    Je n’y vois a priori aucune difficulté. Née d’une mère juive comme N. S. (seulement presque en Alsace), elle est, comme Marie-Antoinette, avant tout un produit de la culture allemande ; alors, sans être juriste, je suppose qu‘ayant égard à sa filiation on lui a donné automatiquement en plus la citoyenneté israelienne quand elle y est allée poursuivre ses études. À part cela, moi je n’ai jamais trouvé les juifs allemands dangereux ; cultivés et à l’esprit ouvert, des deux sources ils ne puisent que de l’eau pure.