Le 25 février 2016, CNN a publié un article sur le témoignage de deux familles américaines dont les enfants sont nés atteints de microcéphalie, malformation congénitale caractérisée par la petite dimension du cerveau d’une personne.

La presse internationale, le Planned Parenthood et l’ONU, ont rapidement associé cette maladie au virus Zika dès son apparition en Amérique Latine et ont délibérément conseillé aux ministères des pays touchés par le virus, ainsi qu’aux femmes enceintes atteintes de cette maladie, de se faire avorter afin d’arrêter la propagation du virus.

Dans cet article, les parents de ces enfants ont déclaré qu’ils étaient très consternés par les informations diffusées par les médias par rapport au virus Zika et sa propagation, ainsi que par les mesures proposées par les associations en faveur de l’avortement.

Une des mamans, Angelina Carter, a affirmé qu’il n’y a « rien à craindre pour la microcéphalie, ce n’est pas toujours facile, mais notre fille Anika, est une bénédiction ». « Nous voulons que les gens se rendent compte qu’il n’y a rien à craindre. Notre fille, agée de 6 ans, joue tout le temps et ne veux jamais s’assoir. On nous avait dit qu’elle nous marcherait même pas », a-t-elle ajouté.

Une autre maman a déclaré que la première fois qu’elle a entendu que les médecins encourageaient l’avortement s’ils étaient atteint de microcéphalie, « son cœur s’est brisé ». « Je suis mère de deux filles qui ont cette maladie, la vie est dure parfois mais, elles m’ont apportée le bonheur », a-t-elle conclu.

Selon le dernier rapport du Centre de Médicine Embryonnaire Expérimentale et Santé Maternelle (Melisa Institute), sur les 6 milles cas de femmes enceintes contaminées par le virus Zika, en Colombie, aucun enfant n’a été touché par la maladie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :