Encore des profanations de cimetières en France qui ne feront pas la une des journaux télévisés ni le sujet de grandes déclarations de politiciens. Et pour cause : les tombes profanées sont chrétiennes.

Ce sont au moins soixante crucifix en laiton ou en bronze qui ont été volés sur les tombes des cimetières de Paroy et Tarcenay, deux communes du Doubs.

Michel Chaussarot, maire de Paroy s’est rendu sur place et a appelé la gendarmerie qui est venue compter le nombre de sépultures concernées. Les gendarmes ont dénombré 48 tombes profanées à Paroy et d’autres dans le cimetière de Tarcenay, au sud de Besançon.

« Je suis indigné! C’est profaner le souvenir des gens« , a déclaré le maire au journal local. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Depuis plusieurs années, l’envolée du cours des métaux aiguise les appétits de voleurs dénués de toute conscience morale. Plusieurs enquêtes ont abouti ces dernières années à des camps de ferrailleurs roms. Mais rares sont les condamnations.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :