Voici donc le 3ème épisode qui aborde notamment le thème de la robotique dans la composition de la révolution transhumaniste en cours. A cet égard, il ne vous aura pas échappé que le transhumanisme constitue l’une des facettes du mondialisme. Autant Raymond Kurzweil promet à l’horizon 2045 que l’intelligence artificielle aura dépassé les capacités cérébrales humaines (histoire de fêter par la même occasion les 100 ans de la fin de la 2ème guerre mondiale) autant cela équivaut en 1914 sous la plume d’Herbert George Wells à parler de « destruction libératrice » (vous référer aux liens ci-joints : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Destruction_lib%C3%A9ratrice et surtout : https://www.medias-presse.info/pierre-hillard-preface-la-reedition-du-livre-de-h-g-wells-le-nouvel-ordre-mondial/91955/)

 

 

A l’heure où le Dr. Laurent ALEXANDRE, « le meilleur avocat du transhumanisme » (dixit Jacques TESTART lors de sa conférence donnée au Maroc en 2016 ; généticien ; inventeur du premier bébé éprouvette en 1982), vient de publier son dernier livre portant sur l’intelligence artificielle en démocratie, ce 3ème volet de la série documentaire consacrée au transhumanisme s’intéresse à Google, ce Golem des temps nouveaux.

Voyez la citation suivante : « Ce qu’il y a de radicalement nouveau, c’est la volonté de l’espèce humaine d’agir sur elle-même de manière rationnelle à partir d’un plan ; même si l’évolution a procédé par bricolage sans plan préétabli justement, lorsque des êtres humains prétendent devenir les ingénieurs de cette histoire…il y a une sorte de démesure qui peut évidemment se retourner contre eux. »  Jean-Pierre DUPUY, philosophe, Infrarouge : ” un homme presque parfait “, France 2, 2017.

Cela fait déjà longtemps que Google n’est plus uniquement un moteur de recherche mais une filiale parmi d’autres réunies au sein de la holding dénommée Alphabet (prononcer ALFABÈTE) faisant office de maison-mère de Google.

 

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE :

– « Le robot n’est qu’un prétexte à un progrès dans bien d’autres choses… un progrès dans l’analyse de la neuroscience : le comportement du cerveau. » Jacques ATTALI, Conversation d’avenirs : ” la robotique “, Public Sénat, 2009. 

– « La neuro-révolution, elle débute maintenant ! La technologie est là et l’idéologie transhumaniste est là ! Et des entreprises dotées de moyens quasi illimités sont là ! » Laurent ALEXANDRE, ” La révolution transhumaniste… en marche “, conférence USI, Paris, 2016.

– « Le projet de Google, finalement, c’est de s’appuyer sur les technologies NBIC pour développer une vision transhumaniste de l’humanité… neurotechnologique,… avec un vrai messianisme politique. Le business n’est pas le problème… le problème c’est changer l’homme ! Lisez bien ce qu’ont écrit les dirigeants de Google. Ils sont messianiques… ce ne sont pas seulement des entrepreneurs ! » Laurent ALEXANDRE, La révolution transhumaniste… en marche, conférence USI, Paris, 2016. 

– « Il va être de plus en plus difficile à un être humain avec un cerveau biologique d’avoir une utilité sociale productive dans un monde où l’intelligence artificielle et la robotique se développent à une vitesse folle. »  Laurent ALEXANDRE, Les Grandes Questions, France 5, 2017. 

THÈMES ABORDÉS :

  1. Le meilleur des mondes (00:34)
  1. De l’homme hybride au robot militaire (05:07)

PROCHAIN ÉPISODE : « Les dimensions médicale, sociale et économique du transhumanisme. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Un commentaire

  1. anne11 says:

    Laurent Alexandre;
    – Google, Google, Google, Google, Google, Google…
    Sinon, je recommande vraiment le film Her, l’acteur est époustouflant;
    https://www.youtube.com/watch?v=5ttWV3D44Zs