Le député Emmanuelle Ménard dénonce l’acharnement de Twitter à la censurer.

ACHARNEMENT : TWITTER SUSPEND MON NOUVEAU COMPTE !

Cette fois-ci, c’est de l’acharnement ! Ce matin, le nouveau compte Twitter que j’avais ouvert hier a été purement et simplement éliminé. Ils disent « suspendu », mais en réalité, il n’est plus visible du tout, contrairement au précédent.

Vous êtes nombreux à être choqués par ce traitement très spécial dont je fais l’objet. Dire que la Loi Avia – qui va permettre une censure générale des réseaux sociaux- n’est pas encore en application…

Je suis consternée. Vous étiez déjà près de 5000 à vous être réabonnés en l’espace de quelques heures. Mieux, certains, écoeurés par ce qu’il faut bien appeler une censure brutale, se décidaient désormais à me suivre pour la première fois, « malgré leurs désaccords politiques » avec moi. Je voulais tous vous remercier de cet élan de solidarité.

La liberté d’expression est de plus en plus menacée dans notre pays. Ça commence comme ça, par petites touches. Un puritanisme sec, vicieux s’installe lentement en France. Il est accompagné par une frange très active de la population, particulièrement portée sur la délation.
Mon nouveau compte a en effet été signalé par les mêmes qui ont signalé mon tweet osant critiquer Greta Thunberg. Le politiquement correct ne fait plus seulement la loi, il sort la matraque.

Que faire ?
Pour le moment, il me reste cette page Facebook. Je vous donnerai des nouvelles ici ou via le compte Twitter de Robert Ménard. Soyons honnêtes, les réseaux sociaux ont beaucoup contribué à diffuser nos idées, ils ont permis une grande liberté d’expression, c’est aussi cela qui fait peur au pouvoir en place; le retour de bâton est d’une certaine manière inévitable. Alors ceux qui nous dirigent vont cadenasser, sanctionner, excommunier. Même une député de la République.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Simple petit prolo bac moins 3 ,,echoue lamentablement au bepc ,,je suis bloque sur VK ,l autre jour c etait sur fesse de bouc ,pour avoir mis la page d adoxa “contre le burkini mettons nous a poil “ils m avaient deja supprime la photo de cramon etreignant les ephebes d ebene ,,,Pour vk et fesse plouc je n aie pas profere d appel a la haine ,ni d obscenitees ,,,Sur les reseaux ca va etre niveau gaz de guerre ,balles dans l oeil https://www.youtube.com/watch?v=kgyw6TTlB-4

  2. Connard ménard !
    Vous voulez rester dans l’UE , alors ne soyiez pas surpris de tous les inconvéniants ou les massacres qui vont avec l’UE !!!!!

    SI vous souhaitez rester enchainé a des maitres qui vous maltraitent ALORS ne vous plaignez pas quand ils vous torturent !!!!!!

    Seul le Frêxit peut apporter une libération des puttasses du pouvoir !

    • LE MAUX Gilles says:

      Quel langage !
      Vos insultes décridibilisent votre propos

    • Est-il nécessaire d’être grossière de la sorte pour manifester votre désaccord ?
      Les Ménard eux au moins ont le courage de monter au feu pour essayer d’enrayer la déliquescence morale et politique ambiante. C’est certainement beaucoup plus constructif que votre insulte d’internaute planquée derrière un pseudonyme.

  3. “Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d’Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l’hypothèse qu’ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.
    Comment instaurer aujourd’hui une dictature d’un type nouveau ?
    J’ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l’histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l’Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.
    Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.
    Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.
    Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.
    Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.
    Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.
    Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.
    Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.
    Qui dira que nous n’y sommes pas ?

    Théorie de la dictature – Michel ONFRAY (2019)
    https://www.french-bookys.com/livre-15367-Théorie-de-la-dictature-Michel-ONFRAY-%282019%29